Attentats de Paris: deux nouveaux kamikazes identifiés, un Parisien et un né en Syrie

Deux nouveaux kamikazes impliqués dans les attentats terroristes de vendredi soir à Paris ont été identifiés par la police française, selon le parquet. Il s’agit des quatrième et cinquième kamikazes identifiés.

Attentats de Paris: deux nouveaux kamikazes identifiés, un Parisien et un né en Syrie

En un coup d'oeil

Six attaques dans Paris et sa proche banlieue ce vendredi soir

Au moins 132 personnes ont été tuées et 352 personnes ont été blessées, selon le dernier bilan dimanche soir.

Deux Liégeois et un Franco-Belge figurent parmi les victimes.

7 terroristes présumés sont morts. Cinq d'entre eux sont identifiés.

L'État islamique a revendiqué les attentats. La France a répliqué dimanche en bombardant « massivement » Raqa, fief de l'EI en Syrie.

– Des perquisitions et des arrestations ont eu lieu à Molenbeek. Sept personnes ont été interpellées. Deux des véhicules utilisés par les assaillants ont été loués en Belgique.

– Deux Français ayant résidé à Bruxelles figurent parmi les auteurs des attentats meurtriers de vendredi soir à Paris. Ils sont «décédés sur place».

– La police française a lancé un appel à témoins. Le suspect visé par celui-ci est né en Belgique.

Leux nouveaux kamikazes identifiés par la police française feraient partie des auteurs de l’attaque au Bataclan.

L’un d’entre eux est un Français de 28 ans né en banlieue parisienne, qui était connu de la justice antiterroriste depuis 2012 et faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis 2013. Il s’appelle Samy Amimour, a précisé le magistrat chargé de l’enquête, François Molins, dans un communiqué. D’après sa famille, Sammy Amimour était allé en Syrie en 2013.

L’autre kamikaze décédé dans les attentats et récemment identifié est porteur d’un passeport syrien. Il avait fait l’objet d’un contrôle en Grèce en octobre, a annoncé lundi le procureur de Paris. Le nom indiqué sur le passeport était celui de Ahmad Al Mohammad, 25 ans, et les empreintes digitales prises lors de ce contrôle correspondent à celles du dernier kamikaze du Bataclan.

Sur les sept assaillants morts, cinq ont donc déja été identifiés. Le premier, Omar Ismaïl Mostefaï, né en banlieue parisienne, avait été signalé pour sa radicalisation et fiché par les services de renseignement français.Deux autres, Bilal Hadfi (20 ans) et Brahim Abdelslam (31 ans), sont des Français résidant en Belgique. Un frère de ce dernier, Salah, qui pourrait être un des kamikazes ou en fuite, est recherché, tandis qu'un autre de ses frères a été interpellé.

L’enquête se concentrait toujours lundi sur l’identification des djihadistes, qui ont causé la mort d’au moins 129 personnes à Paris et dans sa banlieue vendredi, et de leurs connexions en Belgique et Syrie. Mostefaï a très vraisemblablement séjourné en Syrie entre 2013 et 2014. Hadfi y est aussi allé, selon une source proche de l’enquête, et la question se pose pour d’autres assaillants, identifiés ou en voie de l’être.

001_GR410589.jpg

Les dernières infos en direct