Qui sont les victimes des attentats de Paris ?

Deux jours après les attentats de Paris, les visages des victimes fleurissent sur la toile. Parmi les 129 morts, une vingtaine d’étrangers ont été tués.

Qui sont les victimes des attentats de Paris ?

Ils étaient venus faire la fête, écouter de la musique ou profiter d’un match de foot. Deux jours après les attentats, le nom et le visage de ces anonymes débarquent sur la toile. Ils s’appelaient Manuel, Ciprian, Milko… Ils sont français, mais aussi belges, anglais ou roumains.

Ils sont au moins 129 à avoir perdu la vie et cela sans compter les dizaines d’autres qui luttent toujours pour la vie. Sur les 129 corps, 103 corps ont été identifiés. Parmi eux, une vingtaine d’étrangers. Mais d’autres l’attente continue.

Sur les réseaux sociaux, les messages des familles inquiètes se répandent sur la toile avec les mots-clefs #rechercheparis et #recherchebataclan. Avec son lot de bonnes nouvelles pour certains, pour d’autres la recherche se termine dans la tristesse.

Parmi les tués étrangers figurent:

– Trois ressortissants belges. Un couple originaire de Liège (est), Milko Jozic, ingénieur de 47 ans, et Elif Dogan, 26 ans, d'origine turque. Ils vivaient à Paris depuis plusieurs mois et étaient décrits par un proche comme des personnes «d'une grande générosité». Le troisième est un homme de 28 ansayant également la nationalité française.

+ LIRE AUSSI|les deux Liégeois portés disparus sont morts

– Un Allemand, a indiqué Berlin, sans fournir de détails.

– Trois Espagnols. Juan Alberto González Garrido, ingénieur de 29 ans, selon les autorités espagnoles, ainsi que, selon la presse, Jorge Alonso de Celada, né en 1956, et Alberto Pardo Touceda, né 1982.

– Deux Portugais. Manuel Dias, un homme de 63 ans, marié et père de deux enfants, qui résidait à Paris et travaillait comme chauffeur. Et, selon la presse, Precilia Correia, 35 ans, ayant également la nationalité française, qui travaillait à Paris. Elle a été tuée au Bataclan, où elle s'était rendue avec son petit ami français, mort lui aussi.

– Deux ressortissants roumains, selon Bucarest. Ciprian, 32 ans, et Lacramioara, 29 ans. Ils participaient à une fête d'anniversaire sur la terrasse de La Belle Equipe. Ils avaient un enfant de 18 mois.

– Un ressortissant britannique, selon le Foreign Office. Nick Alexander, 36 ans, passionné de musique, tué au Bataclan, où, selon la presse, il s'occupait de merchandising ce soir-là.

– Deux jeunes Tunisiennes, des sœurs qui vivaient l'une à Paris et l'autre au Sénégal, et dont les parents sont installés au Creusot (centre-est). Elles fêtaient à Paris un anniversaire, selon des sources concordantes.

– Trois Chiliens figurent parmi les victimes au Bataclan. Parmi eux, Patricia San Martin, 55 ans, qui était «la nièce de notre ambassadeur Ricardo Nunez», a déclaré la sénatrice du Parti socialiste chilien Isabel Allende. Sa fille Elsa Delplace a également été tuée, ainsi qu'un autre Chilien, Luis Felipe Zschoche Valle, musicien professionnel, selon un communiqué officiel.

– Deux Algériens, une femme de 40 ans et un homme de 29 ans, selon l'agence APS, citant des sources diplomatiques algériennes.

Un Marocain a été tué et un autre blessé à la jambe, mais ses jours ne sont pas en danger, d'après l'ambassade du Maroc à Paris.

– Deux Mexicaines à la double nationalité, l'une américaine, l'autre espagnole, ont été tuées, a annoncé Mexico. Un Mexicain, blessé, a été opéré et récupère à l'hôpital.

Nohemi Gonzalez, une étudiante de 23 ans, de l’université d’État de Long Beach, en Californie, se trouvait à Paris dans le cadre d’un semestre d’échange universitaire. Décrite par son petit-ami comme «la plus douce des jeunes femmes», elle devait rentrer aux États-Unis le mois prochain.

– Plusieurs Américains se trouvent par ailleurs parmi les blessés, dont le nombre exact n'a pas été précisé. «Nous leur offrons toute l'assistance consulaire possible», a dit la diplomatie américaine.

– Deux Brésiliennes ont été blessées, dont l'une est toujours hospitalisée, selon la présidence brésilienne.

– Un Suédois pourrait avoir été tué et un autre blessé selon la diplomatie suédoise. D'après la presse, la personne morte serait une jeune femme d'une vingtaine d'années.

– L'Italie est toujours sans nouvelles de Valeria Solesin, étudiante de 28 ans. Ses proches ont annoncé son décès sur Twitter mais ses parents et les autorités italiennes ne donnent encore aucune confirmation.

– Trois Néerlandais ont été blessés, dont deux grièvement, selon des informations officielles.

En direct:

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.