Attentats de Paris : des kalachnikovs dans la Seat noire ; 7 personnes en garde à vue; 5 personnes arrêtées à Molenbeek

Des kalachnikovs ont été découvertes dans la voiture retrouvée dans la banlieue est, dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris, selon une source judiciaire.

Attentats de Paris : des kalachnikovs dans la Seat noire ; 7 personnes en garde à vue; 5 personnes arrêtées à Molenbeek

En un coup d'oeil

Dix mois après les attentats djihadistes contre Charlie Hebdo, six attaques présumées terroristes quasi simultanées, dont des actions kamikazes, ont été menées à Paris et dans sa proche banlieuece vendredi soir, à partir de 21h30-22h00

- Au total, au moins 129 personnes ont été tuées et 352 personnes ont été blessées, dont au moins 99 le seraient grièvement

- Deux Liégeois figurent parmi les victimes. Un Franco-Belge a aussi perdu la vie.

- 7 terroristes présumés sont morts, dont six en se faisant exploser.

- L'État islamique a revendiqué les attentats. Le président français François Hollande évoque un «acte de guerre» de l'EI

- Deux assaillants ont été identifiés. La Seat noire utilisée pour les attentats a été retrouvée à Montreuil.

- 6 gardes à vue dans l'entourage du kamikaze identifié

- Les terroristes auraient bénéficié d'aides venues de Molenbeek. Des perquisitions et des arrestations ont eu lieu dans cette commune bruxelloise. Une instruction a été ouverte dans notre pays du chef d'attentat terroriste.

- Les trois arrestations à Molenbeek sont liées à la Polo du Bataclan

- Trois jours de deuil national ont été décrétés par Hollande

- Le gouvernement belge a pris des mesures de sécurité. Le niveau d'alerte terroriste en Belgique n'a pas été rehaussé chez nous dans un premier temps, Charles Michel invitant tout de même les Belges à ne pas se rendre à Paris. Ce samedi soir, le niveau de menace a été réévalué à la hausse pour les grands événements.

Plusieurs fusils d’assaut kalachnikov, du même type que ceux utilisés dans les fusillades à Paris vendredi soir, ont été découverts dans la voiture noire de marque Seat retrouvée à Montreuil, dans la banlieue est de la capitale, a-t-on appris de source judiciaire.

Des témoins avaient fait état de la présence d’une Seat noire utilisée par les assaillants sur trois sites des attaques contre des bars et restaurants dans l’est de Paris.

La voiture, qui était garée dans une rue d’un quartier tranquille de Montreuil, a été enlevée pendant la nuit de samedi à dimanche par les forces de l’ordre.

«C’était une Seat noire, immatriculée belge», a assuré un témoin de l’intervention de la police. Son épouse dit «s’être fait la réflexion» samedi matin en voyant ce véhicule qui était déjà garé à peu de distance de leur domicile.

Une autre voiture, une VW Polo elle aussi immatriculée en Belgique, a été retrouvée près du Bataclan, la salle de spectacles où trois kamikazes ont tué 89 personnes avant de se faire sauter avec des ceintures d’explosif, a indiqué samedi le procureur de Paris François Molins. Elle avait été louée par un Français résidant en Belgique.

Samedi soir, «on a sonné à l’appartement, c’était la police. Ils nous ont demandé d’évacuer les appartements» car il pouvait «risquer d’y avoir une détonation», a raconté l’habitant de Montreuil, qui a souhaité rester anonyme.

Resté à proximité, il dit avoir vu les policiers casser les vitres de la voiture et en sortir deux kalachnikovs avec des chargeurs. «La sortie des deux kalachnikovs: ça, on les a vues, ils les ont mises par terre et ont vidé les armes», a-t-il ajouté.

Dimanche matin il ne restait que des débris de verres sur l’emplacement, occupé par une autre voiture, a constaté une journaliste de l’AFP.

Cinq personnes ont été arrêtées à Molenbeek: «On peut envisager qu’il s’agit d’un réseau

La bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans, a indiqué ce dimanche midi, sur le plateau de l’émission «Les Décodeurs» de la RTBF, que 5 personnes avaient été arrêtées ce samedi dans sa commune après les perquisitions liées aux attentats de Paris. Selon elle, «on peut envisager qu’il s’agit d’un réseau».

Le parquet fédéral n’a pas souhaité communiquer ce matin, se bornant à dire que «la communication à la presse dépend de l’évolution des enquêtes en cours».

103 corps identifiés, 20 à 30 pas encore identifiés

«Il y a eu 103 corps identifiés, il y a 20 à 30 personnes qui n’ont pas été encore identifiées. Elles le seront dans les heures qui viennent», a précisé Manuel Valls, le Premier ministre françasis à l’issue d’une rencontre avec des familles de victimes.

En direct: