Un témoin de l’attaque du restaurant dans Paris : « Plein de cadavres par terre »

Un témoin de la terrible fusillade qui a eu lieu dans le 10e arrondissement de Paris, près du restaurant «Le Petit Cambodge», raconte l’horreur de la scène.

T. B.

Rue Bichat, dans un restaurant, Le Petit Cambodge, «c’était surréaliste, tout le monde était à terre, personne ne bougeait», a relaté une femme. «Les gens ne comprenaient pas ce qui se passait. Une fille était portée par un jeune homme dans ses bras. Elle avait l’air morte», a-t-elle ajouté.

Devant l’établissement, un véritable carnage, des corps, du sang. Un témoin de la scène raconte l’horreur, dans une vidéo diffusée par nos confrères de BFMTV (voir ci-dessus).

Devant l’ampleur des événements, les autorités ont recommandé aux habitants de la capitale d’éviter de sortir, sauf nécessité absolue, et les hôpitaux de Paris ont déclenché leur plan d’urgence.

Ce vendredi soir dans Paris, plusieurs attaques coordonnées ont eu lieu dans différents endroits, faisant, selon un bilan toujours provisoire à cette heure, au moins 120 morts.

Après les attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher en janvier, les services antiterroristes, de renseignement, de police, de secours se préparaient à l’éventualité d’une attaque simultanée. Ils ont répété les réponses, les modes de mobilisation et de coopération pour y faire face.

Mais tous les responsables interrogés estimaient qu’il était inévitable que, le jour J, le mode opératoire des assaillants comprenne des détails qu’ils n’auraient pas anticipés.