Un témoin au Bataclan lors des attaques de Paris : « Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar »

Les assaillants de la salle de spectacle Le Bataclan à Paris vendredi soir ont tiré en plein dans la foule en criant «Allah Akbar» («Dieu est le plus grand»), a rapporté un témoin de la scène, interrogé sur la radio France Info.

«Avec ma mère on a réussi à s’enfuir du Bataclan […], on a évité les coups de feu, il y avait plein de gens partout par terre», a raconté le jeune homme, prénommé Louis selon la radio.

«Des mecs sont arrivés, ils ont commencé à tirer au niveau de l’entrée», a-t-il poursuivi. «Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar, avec des fusils à pompe, je crois».

«Je les entendais charger, le concert s’est arrêté, tout le monde s’est couché à terre, ils continuaient à tirer sur les gens… putain, c’est un enfer», a-t-il enchaîné, la voix brisée par les sanglots.

«J’ai pris ma mère, on s’est couchés au sol, quelqu’un a dit “ils sont partis”, on s’est enfuis par une issue de secours, il y avait encore des coups de feu quand on est partis, on a enjambé des corps, c’est un cauchemar», a ajouté le témoin, qui dit n’avoir vu des assaillants que «des silhouettes quand ils ont commencé à tirer les premiers coups de feu».

Plusieurs attaques simultanées à Paris et dans le secteur du Stade de France ont fait vendredi soir des dizaines de morts, dix mois après les attentats djihadistes de janvier. Une prise d’otages était toujours en cours, peu après minuit, au Bataclan.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.