Le bilan ce samedi soir des attentats de Paris: au moins 129 morts dont 3 Belges, 7 terroristes sont aussi décédés

Le procureur de Paris, François Molins, a fait le point ce samedi soir, un peu moins de 24 heures après les attentats qui ont frappé Paris.

Le bilan ce samedi soir des attentats de Paris: au moins 129 morts dont 3 Belges, 7 terroristes sont aussi décédés

En un coup d'oeil

Dix mois après les attentats djihadistes contre Charlie Hebdo, six attaques présumées terroristes quasi simultanées, dont des actions kamikazes, ont été menées à Paris et dans sa proche banlieuece vendredi soir, à partir de 21h30-22h00

- Au total, au moins 129 personnes ont été tuées et 352 personnes ont été blessées, dont au moins 99 le seraient grièvement

- Deux Liégeois figurent parmi les victimes. Un Franco-Belge a aussi perdu la vie.

- 7 terroristes présumés sont morts, dont six en se faisant exploser.

- L'État islamique a revendiqué les attentats. Le président français François Hollande évoque un «acte de guerre» de l'EI

- Les terroristes auraient bénéficié d'aides venues de Molenbeek. Des perquisitions et des arrestations ont eu lieu dans cette commune bruxelloise. Une instruction a été ouverte dans notre pays du chef d'attentat terroriste.

- Trois jours de deuil national ont été décrétés par Hollande

- Le gouvernement belge a pris des mesures de sécurité. Mais le niveau d'alerte terroriste en Belgique n'a pas été rehaussé chez nous. Charles Michel invite les Belges à ne pas se rendre à Paris

Le bilan des attentats de Paris s’élevait donc ce samedi soir à 129 morts et 352 blessés, a annoncé le procureur de Paris, François Molins, assurant que les «terroristes» avaient opéré en trois équipes et que certains avaient évoqué la Syrie et l’Irak.

Le bilan «malheureusement provisoire et évolutif» des attentats de vendredi soir est de 129 morts et 352 blessés, «dont au moins 99 sont en état d’urgence absolue», a précisé François Molins lors d’une conférence de presse.

«Sept terroristes sont morts au cours de leur action criminelle», a-t-il également dit, dont six se sont fait exploser, selon un chiffre revu à la baisse.

Selon le procureur, les «terroristes» qui ont perpétré l’attaque de la salle de spectacle du Bataclan à Paris ont évoqué la Syrie et l’Irak. Il y avait «très vraisemblablement trois équipes de terroristes» au total, a-t-il souligné.

Au total, plusieurs centaines de douilles, la plupart de calibre 7,62 mm (calibre de kalachnikov) ont été retrouvées sur chacune des scènes des attaques.

IDE-151114_Paris_Attentats_19h50-01.jpg

Plusieurs étrangers figurent parmi les victimes. Bilan provisoire:

- au moins deux ressortissants belges, a indiqué le ministère belge des Affaires étrangères. Il s’agit de deux Liégeois (Plus d’infos). Le décès d’un 3e compatriote a été annoncé en fin de soirée.

- un Espagnol de 29 ans, Alberto González Garrido, selon les autorités espagnoles. Le jeune Madrilène assistait, selon sa soeur, au concert du Bataclan.

- un Portugais de 63 ans qui résidait à Paris et travaillait dans le transport de passagers, selon les autorités portugaises. Il serait mort alors qu’il se trouvait aux abords du Stade de France au nord de Paris.

- deux ressortissants roumains, selon le ministère des Affaires étrangères à Bucarest.

- un ressortissant britannique, a indiqué le Foreign Office évoquant également des blessés dont le nombre n’est pas précisé.

- deux jeunes Tunisiennes, des soeurs qui vivaient dans la région du Creusot (centre-est) et fêtaient à Paris l’anniversaire d’une amie, a indiqué le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Par ailleurs un Suédois pourrait avoir été tué et un autre blessé selon un porte-parole de la diplomatie suédoise.

Plusieurs Américains se trouvent parmi les blessés, dont le nombre exact n’a pas été précisé. «Nous leur offrons toute l’assistance consulaire possible», a dit un porte-parole de la diplomatie américaine.