Attentats à Paris: les principaux partis français suspendent la campagne électorale

Les trois principaux partis politiques français ont annoncé ce samedi la suspension de leur campagne électorale pour des élections régionales prévues en décembre. C’est une conséquence de la série d’attentats inédite survenue à Paris.

Benoît Dardenne
Attentats à Paris: les principaux partis français suspendent la campagne électorale

Le Parti socialiste de François Hollande, le parti Les Républicains de l’ex-président Nicolas Sarkozy ainsi que le Front National (extrême droite) de Marine Le Pen ont annoncé la suspension de leurs opérations de campagne, à trois semaines du premier tour prévu le 6 décembre.

«Devant l’horreur, le Parti socialiste suspend sa campagne électorale», a tweeté le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

«Ce soir l’horreur encore... Nous suspendons nos campagnes jusqu’à nouvel ordre», a tweeté pour sa part Marine Le Pen.

Le président de l’Assemblée Claude Bartolone (PS) et tous les présidents des groupes politiques ont appelé à «l’union nationale» après la «terrible épreuve» des attentats de Paris, dans un communiqué commun diffusé dans la nuit de vendredi à samedi.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.