Le Léopold Ier sauve 258 migrants en Méditerranée

En mission en Méditerranée, la frégate belge le Léopold Ier a sauvé hier 258 migrants dont l’embarcation était en détresse.

Emmanuel Huet

Cela faisait deux jours que la frégate de l'armée belge, le Léopold Ier suivait un navire suspect dans les eaux de la Méditerranée. Hier, l'équipage a secouru 258 migrants qui étaient en détresse entre l'Est de la Méditerranée et l'Italie. Parmi eux, on retrouvait 4 femmes et 196 mineurs.

Le Léopold Ier suivait à distance depuis deux jours le bateau de pêche soupçonné d'être utilisé par des trafiquants d'êtres humains, selon la Défense. "Au moyen de radars, de caméras infra-rouges et d'autres senseurs à longue portée, la frégate était à même de maintenir son invisibilité afin d'éviter une fuite possible des passeurs et de récolter un maximum d'information avant d'intervenir."

Un hélicoptère a ensuite été envoyé en reconnaissance. L'appareil a confirmé qu'un grand nombre de personnes se trouvaient à bord du bateau, "une panne et des signes de détresse". Le bateau n'était en effet plus manœuvrable, poursuit la Défense dans son communiqué. "Les procédures de sauvetage furent mises en place afin que la frégate puisse intervenir au plus vite."

Depuis le 5 octobre, l’armée belge est intégrée à la mission européenne Eunavfor Med qui vise à secourir les migrants en Méditerranée et surtout mettre à mal le commerce des passeurs.