Un mois après le drame de Dropped, Louis Bodin sort de son silence: «Il me faudra du temps»

Un mois jour pour jour après le terrible accident d’hélicoptères ayant fait 10 morts sur le tournage de Dropped, le présentateur de l’émission, Louis Bodin, s’est confié à un magazine français. «Je pense tous les jours aux familles des victimes», a-t-il affirmé, qualifiant aussi le fameux duplex polémique de «terrible erreur».

Ma.St.
Un mois après le drame de Dropped, Louis Bodin sort de son silence: «Il me faudra du temps»
French competitive sailor Florence Arthaud Funeral In Paris ©Reporters / Crystal Pictures

Très discret jusqu'ici suite aux terribles événements survenus durant le tournage du jeu d'aventure Dropped, Louis Bodin est sorti de son silence en accordant une interview au magazine français TV Mag. Il y est revenu sur la difficulté à surmonter cette épreuve mais aussi sur le fameux duplex polémique qu'il avait été contraint de faire devant la carcasse des hélicoptères.

«Personne ne pense être un jour confronté à la disparition, avec une brutalité inouïe, de 10 personnes avec lesquelles on a travaillé intensément et passionnément», explique celui qui était avant tout connu pour être le monsieur météo de TF1. «Après, chacun suivant ses caractères, on s’en remet plus ou moins vite et bien. Dans mon cas, j’ai ressenti le besoin de passer par des spécialistes.»

Louis Bodin a ainsi suivi une séance de «déchoquage» à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris. «Durant deux heures, on a essayé de voir si le choc subi a laissé des faiblesses dans le cerveau (...). Il me faudra du temps, mais a priori, rien ne semble empêcher ma lente progression vers un retour des émotions positives ou négatives de la vie normale.»

Et avant son retour en France, Louis Bodin a pu compter sur le soutien des membres de l’équipe. «Les liens de confiance que nous avions eu le temps de tisser la semaine précédente ont servi dans cette solidarité nécessaire face à l’épreuve. (...) On ne faisait rien d’autre que se soutenir mutuellement. Quand l’un craquait, les autres venaient le soutenir. Et ainsi de suite. Des psys sont venus de l’extérieur pour parler avec nous et nous faire parler.»

Mais une fois de retour sur le sol français, Louis Bodin avait été accusé par Philippe Candeloro d'avoir réagi de manière «un peu froide» lors du fameux duplex du20h de TF1. «Ceux qui ont vécu des moments comme les nôtres savent que l'on gère l'émotion comme un bouton on/off. Effectivement, ce soir-là au 20 heures, j'étais sur «off». Si j'étais passé sur «on», je me serais écroulé à l'antenne, en état de choc. Je n'aurais pas pu faire ce plateau. Je me suis mis en apnée. Finalement, je suis d'accord, cela a donné une image quasi inversée de ce qu'était mon état.»

Mais ce duplex avait aussi créé une autre polémique, puisque l’animateur se trouvait devant les épaves des hélicoptères lors de son intervention au JT. «TF1 ne voulait pas de ce cadre», se justifie Louis Bodin. «Moi, j’arrive en retard sur le site, je ne parle pas espagnol et dans une certaine confusion, je me retrouve à faire ça. Je le regrette à deux titres. D’abord, car professionnellement, c’est une terrible erreur! Ensuite, à titre privé. J’étais déjà sur la «dropped zone» lorsque le crash a eu lieu. J’avais échappé au bruit et à l’image de ce drame. Et là, on me balançait ça en pleine face. J’avais le sentiment d’une double peine.»

«Que les familles des victimes n’oublient pas que je suis chaque jour en pensées avec elles», a conclu Louis Bodin.