Le dernier adieu à Florence Arthaud

Les obsèques religieuses de la navigatrice Florence Arthaud, décédée le 9 mars dans un accident d’hélicoptères en Argentine, ont été célébrées lundi à Paris en présence de nombreux marins et amis de la seule femme à avoir remporté la Route du Rhum, en 1990.

La cérémonie, très sobre, s’est déroulée au cœur de la capitale, en l’église Saint-Séverin où avaient pris place quelque 500 personnes: membres de la famille -dont la fille de la navigatrice, Marie-, amis et personnalités du monde de la voile.

Etaient notamment présents les marins Isabelle Autissier, Gérard Petipas, Titouan Lamazou, Eugène Riguidel, Yves Parlier, Yvon Fauconnier et Marc Guillemot, ainsi que Jacqueline Tabarly (la veuve d’Éric) et Jean-Pierre Champion, le président de la Fédération française de voile (FFV).

Hubert, le frère de la disparue, a salué la mémoire d’un «héros fragile», quelqu’un qui était «passionnée, qui aimait les autres». «Elle va nous manquer, a-t-il dit. Elle n’est plus là… mais elle est là».

Le 28 avril, les marins rendront hommage à la navigatrice par une cérémonie en mer, sur l’île de Saint-Honorat, au large de Cannes (sud-est). Un texte sera lu par un proche et des roses blanches seront lancées dans les flots.

La famille se rassemblera ensuite dans l’intimité du cimetière communal de l’île voisine de Saint-Marguerite, où est déjà enterré un frère de la navigatrice. Ses cendres seront déposées dans la tombe, conformément à ses dernières volontés, en même temps que celles de son père, récemment décédé.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.