Usine en feu : plus de 100 morts

Un incendie dans une usine de confection proche de Dacca, la capitale du Bangladesh, a fait au moins 109 morts parmi les employés, dont beaucoup ont péri en sautant dans le vide pour échapper aux flammes, ont annoncé dimanche les autorités et les secours. Une centaine de personnes ont été blessées.

Usine en feu : plus de 100 morts
Bangladesh Factory Fire ©Reporters

Les victimes, dont beaucoup de femmes, sont mortes par suffocation et intoxication ou en sautant dans le vide, a déclaré la police.

L’incendie a éclaté tard samedi soir, pour des raisons encore inconnues, dans l’entrepôt situé au rez-de-chaussée de l’usine Tazreen Fashion, à une trentaine de kilomètres au nord de Dacca.

Des rescapés ont raconté comment ils avaient tenté d’échapper aux flammes qui ravageaient le bâtiment de neuf étages.

«Il y avait plus d'un millier d'ouvriers piégés dans l'usine», a déclaré aux médias locaux une femme de 42 ans, qui n'a donné que son prénom, Romesa, depuis son lit d'hôpital. «J'ai sauté du quatrième étage et j'ai atterri sur le toit d'un autre bâtiment, de trois étages. Plusieurs personnes sont tombées et sont mortes», a-t-elle ajouté.

Des vêtements pour C & A

L’usine fabriquait des vêtements destinés à l’exportation vers les pays occidentaux. Elle avait pour clients des marques internationales telles que la chaîne néerlandaise C & A et la société de Hong Kong Li & Fung, a indiqué à l’AFP le propriétaire de l’usine, Delwar Hossain.

Selon le site de Tuba Group, la maison-mère de Tazreen Fashion, l’usine employait 1 630 personnes et fabriquait des polos, des T-shirts et des vestes.

Les causes de la catastrophe n’étaient pas encore connues dimanche. Mais beaucoup d’usines textiles du Bangladesh travaillant pour l’exportation sont dotées d’installations électriques défectueuses et de mesures de sécurité très laxistes.