«Grosse frayeur» en avion pour Johnny Hallyday à Rennes

De son propre aveu, Johnny Hallyday, 69 ans, a bien cru qu’il allait mourir jeudi lors d’un atterissage à Rennes. L’icône du rock français s’est brièvement imaginé un tragique destin à la Buddy Holly et autres Ritchie Valens.

«Grosse frayeur» en avion pour Johnny Hallyday à Rennes

ajouté une pierre à sa légende en confiant qu’il avait eu peur de mourir en avion jeudi à son arrivée à Rennes (Bretagne) comme Buddy Holly et tant d’autres.

«On a eu une grosse frayeur en arrivant à Rennes. Avec le brouillard, on ne voyait rien. Mon avion a atterri en bout de piste, mais heureusement, le pilote s’en est rendu compte à la dernière seconde et il a remis les gaz. En vol, on ne distinguait même pas les lumières des maisons» , a expliqué l’ex-idole des jeunes, qui affiche plus de 50 ans de carrière au compteur, au quotidien régional Ouest France.

«Après, en relation avec la tour de contrôle, l’aéroport a mis plus de lumière sur la piste et on a pu se poser. Mais c’est vrai qu’on ne voyait rien du tout en atterrissant, c’était angoissant», a ajouté le chanteur.

«Tout à coup, tout m’est revenu dans la tête: les rockers de l’époque sont morts en avion. Je me suis dit merde...», a expliqué Johnny Hallyday dans une allusion à Buddy Holly, Ritchie Valens, Otis Redding, Ronnie Van Zant et autres Ricky Nelson.

Finalement, Johnny Hallyday a pu se produire comme prévu devant 5.000 personnes au Musik Hall de Rennes. Il n’a pas précisé s’il repartirait en avion.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.