Elon Musk a-t-il piégé Donald Trump en débloquant le compte Twitter de l’ancien président ?

C’est un cadeau empoisonné. Elon Musk débloque Donald Trump sur Twitter et pousse l'ancien président américain à tweeter à nouveau. Ce geste pourrait coûter cher au président américain et à son réseau social alternatif Truth Social.

Georges Lekeu
<p>Cette photo d'illustration prise le 10 août 2020 montre le compte Twitter attribué à l'ancien président américain Donald Trump.</p>
Le compte de Donald J. Trump est de retour sur Twitter et Elon Musk pousse l'ancien président à recommencer à tweeter. ©AFP/Archives

Fermé de force le 8 janvier 2020, le compte de Donald Trump est de retour sur Twitter depuis le 20 novembre 2022. Les heures défilent et l’ancien président américain reste muet sur le réseau social contrôlé par Elon Musk. Pourquoi ce silence ? Selon certaines analyses en vogue, le milliardaire excentrique tient sa revanche avec ce qui ressemble à s’y méprendre à un cadeau empoisonné. Explications.

Un pactole de 1 milliard de $ en attente

8 janvier 2021. Les autorités de Twitter suspendent le compte de Donald Trump suite à l’assaut du Capitole à Washington. Sont pointés du doigt : les tweets incendiaires du président déchu, qui ont mis de l’huile sur le feu au lieu de chercher à calmer les assaillants.

20 octobre 2021. Privé de son porte-voix favori, Donald Trump envisage de lancer son propre réseau social, Truth Social, via Trump Media & Technology Group (TMTG). Pour assurer son financement et son entrée en bourse, cette société est censée fusionner dès que possible avec Digital World Acquisition (DWAC). En ligne de mire : un pactole de 1 milliard de $ collecté auprès d’investisseurs institutionnels, notamment des fonds spéculatifs.

Exclusivité de six heures

21 février 2022. L’application Truth Social débarque sur l’App Store d’Apple (iPhone, iPad) et génère 872.000 téléchargements en huit jours. Le soufflé retombe rapidement. Google refuse d’intégrer l’« app » dans le Play Store (Android).

16 mai 2022. La presse américaine révèle un détail crucial. Si Trump Media & Technology Group (TMTG) et Digital World Acquisition (DWAC) finalisent leur fusion qui rencontrent des résistances légales, Truth Social deviendra le réseau social prioritaire de Donald Trump. Ses messages y seront publiés en exclusivité pendant six heures.

Trump humilie Musk

28 octobre 2022. Elon Musk boucle le rachat de Twitter contre 44 milliards de $. Sur Truth Social, le commentaire de Donal Trump est cinglant, humiliant. « Quand Elon Musk est venu à la Maison Blanche me demander de l’aide pour tous ses nombreux projets subventionnés, qu’il s’agisse de voitures électriques qui ne roulent pas assez longtemps, de voitures sans conducteur qui se plantent ou de fusées vers nulle part (…), et me dire à quel point il était un grand fan de Trump et un républicain, j’aurais pu lui dire mets-toi à genoux et supplie et il l’aurait fait. »

28 octobre 2022 (bis). Une dépêche de l’agence de presse Reuters lève le voile sur le financement de Truth Social. Si Trump Media & Technology Group (TMTG) a bénéficié des fonds d’une poignée de soutiens de Trump, la société a absolument besoin du milliard de $ de Digital World Acquisition (DWAC) pour survivre. Or la fusion est bloquée par des enquêtes de département de la Justice et de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme de contrôle des marchés financiers.

Déblocage et silence radio

20 novembre 2022. Après avoir initié un sondage surréaliste, Elon Musk réactive le compte Twitter de Donald Trump. « Vox Populi, Vox Dei », tranche le bouillant patron du réseau social. Aucun tweet ne fuse, l’ancien président se mure dans le silence malgré son retour en grâce.

21 novembre 2022. Plus que jamais en mode troll des réseaux sociaux, Elon Musk semble pousser Donald Trump à tweeter via un montage graveleux. « Ne nous soumets pas à la tentation », implore un ecclésiastique invité à pêcher avec une jeune femme dénudée.

Et le grand gagnant est...

Pourquoi cette provocation ? A la lumière des éléments exposés ci-dessus, tout porte à croire que Elon Musk se venge d’un Donald Trump qui n’a jamais hésité à l’humilier publiquement, à l’image de son message sur Truth Social du 28 octobre 2022.

Le déblocage du compte ressemble furieusement à un cadeau empoisonné. Si Trump ose envoyer un tweet, il risque de se mettre à dos Digital World Acquisition (DWAC), qui entend en cas de fusion obliger l’ancien président US à s’exprimer en priorité (exclusivité de six heures par message) sur Truth Social.

Pour l’instant, le grand gagnant, c’est clairement Elon Musk. En roue libre depuis le 28 octobre 2022 et le rachat de Twitter, le milliardaire vient certainement d’inciter des milliers de trumpistes à revenir sur son réseau social, même si leur chouchou refuse pour l’instant de s’y exprimer à nouveau.