Faut-il fuir l’iPad 2022, trop cher et bourré de défauts ? « Apple a pris une mauvaise décision »

L’iPad 2022 coûte 200 € de plus que l’iPad 2021 à son lancement en Belgique. Les nouveautés de la tablette tactile d’Apple, l’inflation et la chute de l'euro ne suffisent pas à expliquer cette hausse de 51,41%. Jérôme Keinborg, le fondateur de la chaîne YouTube Nowtech, décrypte cette « mauvaise décision ».

Georges Lekeu
Tablette tactile iPad d'Apple, iPad 10 de 2022
Le nouvel iPad de base de 2022 est commercialisé à partir de 589 €, soit 200 € que l'iPad de base de 2021, lancé à partir de 389 €. ©Apple

Disponible en Belgique depuis le 26 octobre 2022, le nouvel iPad (10e génération) de base essuie une pluie de critiques. Sont pointés du doigt le prix exorbitant de la tablette d’Apple, l’intégration ratée du stylet, la lenteur des transferts via le port USB-C, le cout vertigineux de certains accessoires (299 € la housse-clavier), etc.

La principale pierre d’achoppement ? Indéniablement ces tarifs (très) sérieusement revus à la hausse. Le colosse américain n’y va pas de main morte avec un surplus de 200 € (+51,41%) par rapport aux deux générations précédentes.

  • Octobre 2022, lancement de l’iPad (10e génération) de base, à partir de 589 €.
  • Septembre 2021, lancement de l’iPad (9e génération) de base, à partir de 389 €.
  • Septembre 2020, lancement de l’iPad (8e génération) de base, à partir de 389 €.

L'iPad n'est plus un produit d'appel

Certes, l’iPad 2022 mise sur un écran plus grand (10,9 pouces) que celui des iPad 2021 et 2020 (10,2 pouces). Il faut aussi tenir compte de l’inflation et de l’effondrement de l’euro face au dollar. Mais ces arguments semblent clairement insuffisants à l’heure de justifier une telle explosion de l’addition.

Au-delà des prix, « c’est plus la stratégie de la gamme qui m’a surpris », analyse Jérôme Keinborg, fondateur de la chaîne YouTube Nowtech. « Pour Apple, l’iPad de base était depuis quelques générations un produit d’appel, qui permettait notamment à ceux qui ne possèdent pas un iPhone ou un Mac de mettre un pied dans l’écosystème. Maintenant, c’est l’iPad 10 qui est censé être l’iPad de base et Apple nous le sort à quasiment 600 €. Ca, c’est un problème. »

« Quand je dis que l’iPad 10 est trop cher, c’est spécifiquement dans certains pays », poursuit l’expert. « Apple a appliqué l’inflation et la chute de l’euro de manière radicale et même anticipatoire dans certains territoires. Cette politique me choque. D’autres marques ont choisi d’amortir un petit peu cette augmentation des prix en rognant sur leur marge. Apple a choisi, et ça ne me surprend pas, de ne pas sacrifier sa marge, mais plutôt sa clientèle. C’est ça le plus triste avec cet iPad 10. C’est une excellente porte d’entrée qui vient d’être refermée au nez de ceux qui voudraient rentrer dans l’écosystème Apple. »

Un iPad d'occasion plutôt qu'un neuf

« Sur notre chaîne YouTube, nous ne recommandons pas l’achat de l’iPad 10 neuf, pas plus que celui de l’iPad 9 », tranche Jérôme Keinborg. « Si vous voulez un iPad basique, pour regarder Netflix, pour faire un peu de bureautique à la maison, pour laisser les enfants faire du dessin, nous vous conseillons de regarder du côté de l’occasion. Soit un iPad 9 d’occasion, soit un iPad Air d’occasion, même d’ancienne génération. »

+ Dans cette vidéo, « Apple a pris une mauvaise décision » assène Jérôme Keinborg, fondateur de la chaîne Nowtech.

+ 60 € pour l’iPad 2021

Une fois n’est pas coutume, Apple conserve l’iPad de génération précédente au catalogue. Le hic, et de taille, c’est son prix officiel revu à la hausse. Lancé à partir de 389 € en septembre 2021, l’iPad de 9e génération est désormais distribué à partir de 439 € sur le site d’Apple. Soit une augmentation de 60 € (+15,42%). Dans les magasins, le nouveau prix officiel sera inévitable dès que les anciens stocks seront écoulés.