La ligne fixe de Proximus plus chère que jamais : +18 € par an dès le 1er janvier 2023

La Phone Line de Proximus est victime d’une nouvelle augmentation de son tarif. L’opérateur télécoms a la main plus lourde que les années précédentes, avec un supplément de 1,5 € par mois exigé à partir du 1er janvier 2023.

Georges Lekeu
La ligne fixe en solo de Proximus perd des clients et voit régulièrement son tarif être revu à la hausse.
La ligne fixe en solo de Proximus perd des clients et voit régulièrement son tarif être revu à la hausse. ©REDPIXEL - stock.adobe.com

La bonne vieille ligne fixe souscrite en solo est l’une des grandes victimes des multiples augmentations des tarifs appliquées par Proximus en Belgique dès le 1er janvier 2023. Prix de la Phone Line à partir de cette date fatidique : 26,13 € par mois au lieu de 24,63 €. Soit une hausse de 6,09%, de 1,5 € par mois, de 18 € par an.

Le tarif social de la Phone Line est également touché de plein fouet : 17,73 € par mois (+9,24%) à partir du 1er janvier 2023, contre 16,23 € par mois en 2022.

Proximus augmente encore ses tarifs: 3 à 4,5€ en plus

De 0,50 € à 1,50 €

La pilule est amère à avaler pour les 126.000 clients qui possédaient encore fin septembre 2022 cet abonnement d’un autre temps.

Si la ligne fixe à l’ancienne peut généralement être avantageusement remplacée par un abonnement mobile avec appels illimités, elle reste incontournable dans un certain nombre de cas. Exemples : elle est indissociable de certains systèmes d’alarme, quasi obligatoire dans les zones et les habitations qui souffrent d’une mauvaise réception mobile.

Ces dernières années, Proximus imposait généralement chaque 1er janvier une hausse de 0,50 € du prix de la ligne fixe :

  • 24,63 € par mois en 2022.
  • 24,13 € par mois en 2021.
  • 23,63 € par mois en 2020.

Exode des clients

En remontant plus loin dans le temps, on se souviendra que la Phone Line était facturée 21,49 € en 2016. De 21,49 € par mois en 2016 à 26,13 € par mois au 1er janvier 2023, l’inexorable progression culmine à 21,59 %, 4,64 € par mois, 55,68 € par an.

Dans le même temps, le nombre de clients à la seule ligne fixe de Proximus est en chute libre :

  • 126.000 fin septembre 2022 (-17,10%).
  • 152.000 fin septembre 2021 (-16,48%).
  • 182.000 fin septembre 2020.

Même en augmentant régulièrement les prix, l’ancien Belgacom ne parvient pas vraiment à freiner l’érosion des revenus générés par le service :

  • 10 millions d’€ entre juillet et septembre 2022 (-23,07%).
  • 13 millions d’€ entre juillet et septembre 2021 (-13,33%).
  • 15 millions d’€ entre juillet et septembre 2020.

Les packs particulièrement touchés

Dans sa frénésie d’augmentation des tarifs applicables à partir du 1er janvier 2023, Proximus n’épargne pas les packs, tant les anciens (Minimus, Familus, Tuttimus) que ceux toujours commercialisés (Flex). 3 à 4 € en moyenne s’ajouteront à la facture mensuelle.

Prenons un exemple concret : facturé jusqu’ici 63,99 € par mois, le pack Flex S (Internet + TV digitale) coutera 66,99 € à partir du 1er janvier 2023. Soit +4,68%, +3€ par mois, +36 € par an.