Oppo et OnePlus forcés de stopper la vente de leurs smartphones en Allemagne : et en Belgique ?

Poursuivis devant les tribunaux par Nokia, Oppo et OnePlus font une pause historique de leurs ventes sur le territoire allemand. Est-ce que cette crise pourrait faire tache d’huile jusqu’en Belgique ?

Georges Lekeu
Smartphone téléphone portable Oppo
Les poursuites judiciaires qui opposent Nokia à Oppo et OnePlus en Allemagne prennent un virage inattendu.

Oppo et sa filiale OnePlus sont dans la tourmente en Allemagne. Le 5 août 2022, les deux constructeurs chinois ont interrompu jusqu’à nouvel ordre la vente de leurs smartphones et de leurs montres connectées sur leur site allemand.

« Les informations sur les produits ne sont actuellement pas disponibles sur notre site Web », indique laconiquement Oppo sur sa page d’accueil. Sur la boutique en ligne de OnePlus, les sections Téléphone et Wearables sont vides. Il est uniquement possible de commander des écouteurs sans fil, des câbles, des coques, etc.

Deux brevets 4G qui appartiennent à Nokia

Pourquoi une décision aussi radicale ? Oppo et OnePlus sont poursuivis devant les tribunaux allemands par Nokia. Au cœur des débats : deux brevets liés à la 4G détenus par le géant finlandais des télécommunications.

Pour pouvoir utiliser ces brevets et ces technologies sur leurs appareils, les deux firmes asiatiques doivent négocier et payer des licences, qui sont généralement limitées dans le temps et qui font l’objet de renégociations régulières.

C’est exactement ce qu’il se passe en Allemagne. Les discussions liées à ces deux brevets de la 4G ont échoué. Sollicités par Nokia, les tribunaux allemands estiment qu’Oppo et OnePlus n’ont pas fait preuve de suffisamment de bonne volonté dans les discussions.

Redoutant que Nokia demande dans la foulée la suspension de la commercialisation des appareils, les deux marques ont semble-t-il décidé de prendre les devants le vendredi 5 août 2022, en coupant les vannes de la distribution sur leur site web. Pour l’instant, les autres boutiques allemandes, physiques et en ligne, continuent de vendre de l’Oppo et du OnePlus comme si de rien n’était.

Site allemand du fabricant de smartphone OnePlus
La section des smartphones du site allemand de la boutique en ligne de OnePlus est vide depuis le 5 août 2022. ©Capture d'écran

Nokia trop gourmand ?

La position d’Oppo est claire : Nokia est trop gourmand financièrement. « Le lendemain de l’expiration du contrat 4G d’OPPO et de Nokia, Nokia a immédiatement saisi la justice après avoir demandé des frais de renouvellement déraisonnablement élevés », assène le constructeur chinois.

Quant aux téléphones déjà achetés, ceux qui sont dans les mains des clients allemands, il n’y a aucun souci à se faire, assure Oppo sur son site. « Oui, vous pouvez continuer à utiliser vos produits OPPO sans restriction, accéder à l’assistance et bien sûr vous recevrez également toutes les futures mises à jour. »

La Belgique pas touchée pour l’instant

Cette crise allemande pourrait-elle s’étendre à la Belgique ? Le combat juridique concerne pour l’instant exclusivement l’Allemagne et le marché allemand.

« Pour la Belgique et les clients belges il n’y a pas de conséquences », assure Oppo. « L’injonction se limite à une suspension provisoire des ventes et de la commercialisation des produits concernés sur les canaux appartenant à OPPO en Allemagne.

En tant que propriétaire de nombreux brevets 5G, OPPO accorde une grande importance au rôle de la propriété intellectuelle dans l’innovation. Nous avons l’habitude d’établir des accords de licences croisées avec de nombreuses entreprises de premier plan et nous nous engageons à promouvoir un écosystème de propriété intellectuelle sain. Le lendemain de l’expiration du contrat 4G d’OPPO et de Nokia, Nokia a immédiatement saisi la justice après avoir demandé des frais de renouvellement déraisonnablement élevés.

Notre engagement à long terme sur le marché allemand reste le même et nous travaillons de manière proactive avec les parties concernées pour résoudre le problème en cours. En dehors de la suspension provisoire des ventes et de la commercialisation des produits concernés par les canaux appartenant à OPPO, OPPO poursuivra ses activités en Allemagne. Pendant ce temps, les utilisateurs peuvent continuer à utiliser les produits OPPO, accéder aux services après-vente, recevoir les futures mises à jour du système d’exploitation, et plus encore. »