Les ventes de la Nintendo Switch s’effondrent : la faute aux pénuries ou… aux jeux ?

La console de Nintendo perd des plumes sur un marché mondial toujours plombé par la pénurie de semi-conducteurs. Les éditeurs tiers peinent aussi à sortir des jeux qui motivent les clients à investir dans la machine.

Georges Lekeu
Console de salon hybride Nintendo Switch jeux vidéo
La Switch connaît au deuxième trimestre 2022 un recul brutal de ses ventes mondiales. ©Adobe Stock

La console Nintendo Switch traverse une zone de turbulence. En ligne de mire, un sérieux recul des ventes mondiales observé d’avril à juin 2022. La baisse est significative: -22,9% par rapport à 2021. C’est loin d’être anodin.

Concrètement, la firme japonaise a écoulé au fil du deuxième trimestre 2022 « seulement » 3,43 millions de Switch, contre 4,45 millions douze mois plus tôt. La perte est sèche : - 1,02 million de machines.

La Switch Lite en chute libre

Les trois versions majeures de la Switch connaissent des trajectoires contrastées, comme le montre le tableau ci-dessous :

Modèles de SwitchVentes avril à juin 2021Ventes avril à juin 2022Evolution
Nintendo Switch3,31 millions1,32 million-60%
Nintendo Switch Modèle OLED-1,52 million-
Nintendo Switch Lite1,14 million0,59 million-48,4%
TOTAL4,45 millions3,43 millions-22,9%

C’est logique. Lancée en octobre 2021, la Switch Modèle OLED fait une percée significative. Dotée d’un écran plus grand, plus contrasté, plus lumineux, elle remplace la Switch « classique », dont les ventes trimestrielles s’écroulent (-60%). Plus surprenant, la Switch Lite, l’édition portable, celle qui refuse de se connecter au téléviseur, connait une déroute sévère (-48,4%) à la limite de l’inexplicable.

Les différents modèles de Switch : lequel choisir, comment les reconnaître?

En termes d’explications, le père de Mario invoque tant et plus la pénurie mondiale des semi-conducteurs à l’heure de justifier le recul généralisé de la Switch. Le message est omniprésent dans son rapport trimestriel.

Les ventes de jeux en berne... sauf ceux de Nintendo

Les jeux Switch accusent également un repli significatif : 41,41 millions d’unités écoulées entre avril et juin 2022, contre 45,29% un an plus tôt. Soit une baisse de 8,6%. Dans ce cadre, l’argument de la pénurie des semi-conducteurs n’est pas d’application. Le seul éditeur à tirer son épingle du jeu n’est autre que… Nintendo. Quatre de ses cartouches ont enregistré au deuxième trimestre 2022 de ventes phénoménales :

Jeux SwitchVentes avril à juin 2022Ventes depuis sa sortie
Nintendo Switch Sports4,84 millions4,84 millions (29 avril 2022)
Mario Strikers Battle League1,91 million1,91 million (10 juin 2022)
Kirby et le monde oublié1,88 million4,53 millions (25 mars 2022)
Mario Kart 8 Deluxe1,48 million46,8 millions (28 avril 2017)

Mario Kart 8 Deluxe l’increvable

Alors que les autres éditeurs peinent à sortir de titres à succès sur Switch, Mario Kart 8 Deluxe de Nintendo continue plus que jamais de faire recette. Lancé le 28 avril 2017, le hit de Nintendo cumule désormais 46,8 millions de copies distribuées sur un parc mondial de 111 millions de Switch. Le ratio est vertigineux.

Histoire d’exploiter le phénomène, Nintendo propose à partir du 4 août une deuxième vague de nouveaux circuits qui rejoignent le Pass circuits additionnels. Pour obtenir ces huit vagues successives, il faut soit s’acquitter d’un paiement unique (24,99 €), soit s’abonner au service en ligne Nintendo Switch Online + Pack additionnel (39,99 € pour 12 mois).

D’autres grosses sorties maison

Si le manque de hits chez les éditeurs tiers impacte certainement les ventes de la Switch, Nintendo garde le cap. L’arrivé triomphale de Xenoblade Chronicles 3 (29 juillet) sera prochainement suivie par :

  • Splatoon 3 (9 septembre 2022)
  • Bayonetta 3 (28 octobre 2022)
  • Pokémon Ecarlate (18 novembre 2022)
  • Pokémon Violet (18 novembre 2022)

Le retour de Zelda en 2023

Pour la suite de The Legend of Zelda Breath of the Wild, il est nécessaire de patienter jusqu’au printemps 2023.