La stupéfiante hausse du prix du pack quadruple play en Belgique : +16,42% en quatre ans

Internet, TV, fixe et mobile sur une même facture, c’est une formule qui coute de plus en plus cher en Belgique et qui attire de plus en plus de clients dans les filets des opérateurs Proximus, Orange, VOO, Telenet, etc. En quatre ans, la facture mensuelle du quadruple play a gagné en moyenne 13,6 €.

Georges Lekeu
Utilisation d'un smartphone, d'une connexion internet à la maison, de la tv digitale et de la télécommande
Le cumul de la TV, Internet, le mobile et le fixe est pratique pour le client, mais potentiellement couteux, comme le rappelle les stats de l'évolution du prix des packs quadruple play en Belgique.

Les ménages belges entretiennent un rapport paradoxal avec les packs télécoms. Ils les privilégient clairement à l’heure de rassembler jusqu’à quatre services (Internet, TV, mobile, fixe) sur une même facture mensuelle. Ils pestent à chaque augmentation des prix imposée par les opérateurs. Pire, peu importe la concurrence, peu importe les solutions pour réduire la facture, ils rechignent généralement à changer de fournisseur et/ou de formule.

Dans ces trois cas de figure, les statistiques sont incontestables. En premier lieu, les dernières données publiées par l’IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications) nous rappellent à quel point les packs sont populaires en Belgique :

  • 2013 : 2.769.559 ménages belges clients d’un pack télécoms.
  • 2017 : 3.189.776 (+15,2%).
  • 2021 : 3.403.695 (+6,7%).

L’incroyable popularité du quadruple play : +23,4% de ménages en 4 ans

En 2021, les ménages belges ont opté en priorité pour le triple play (trois produits télécoms), devant le quadruple et le double play :

  • 658.586 ménages clients belge d’un pack double play (+16,12% depuis 2017).
  • 1.586.510 ménages belges clients d’un pack triple play (-5,77% depuis 2017).
  • 1.158.599 ménages belges clients d’un pack quadruple play (+23,4% depuis 2017).

C’est une lame de fond : ces cinq dernières années, le quadruple play et le double play montent en puissance, le triple play perd des plumes. Du strict point du vue des tarifs, cette évolution est pourtant incohérente :

PacksPrix moyen par mois en 2017Prix moyen par mois en 2021Evolution
Double play45,1 €49,3 €+ 9,31%
Triple play70 €62,7 €- 10,42%
Quadruple play82,8 €96,4 €+ 16,42%

Les clients quittent rarement leur opérateur ou leur pack quadruple play

Le cas du quadruple play est tout particulièrement interpellant. De 2017 à 2021, cette formule maximaliste a gagné 219.681 ménages (+23,4%) et 13,6 € en moyenne par mois (+16,42%). Malgré ces sérieuses augmentations régulières, seuls 3,3% des ménages belges clients du quadruple play ont changé d’opérateur et/ou de pack en 2021, contre 3% en 2020, 2,7% en 2019, 2,6% en 2018 et 5,7% en 2017.

C’est ce qui s’appelle le taux d’attrition et le quadruple play est de loin le pack qui présente les pourcentages les plus faibles dans ce domaine. Le client d’un double play est par exemple plus prompt à changer d’opérateur ou de pack (20,8% des ménages double play en 2021).

La valse des augmentations des tarifs télécoms en Belgique en 2022

Le bilan chiffré de l’IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications) décortique le marché belge des télécoms des années 2007 à 2021. Or 2022 est hélas une autre année noire en termes de hausse des prix :

- Proximus a augmenté des anciens tarifs le 1er janvier 2022, les tarifs des packs Flex le 1er mai 2022.

- Orange a déjà augmenté ses prix deux en fois en 2022, le 17 janvier et le 1er juin.

- VOO a augmenté 35 tarifs le 1er avril 2022.