Orange change de décodeur TV: quels sont les plans de Proximus et VOO?

Proximus et VOO reposent encore en partie sur un parc d’anciens décodeurs qui ne proposent pas d’applications tierces de VOD et de SVOD.

Georges Lekeu
Orange change de décodeur TV: quels sont les plans de Proximus et VOO?
Après Proximus en septembre 2020, c’est au tour d’Orange Belgique de tenter l’expérience d’un décodeur Android TV. ©terovesalainen – stock.adobe.com

Adieu le décodeur TV à l'ancienne, Orange Belgique mise désormais sur un boîtier Android TV distribué en première intention aux nouveaux clients. C'est la fin du stockage sur disque dur et de l'isolement du monde des applications. La nouvelle box TV fait la part belle aux enregistrements des programmes dans le "cloud" et aux "apps" RTL Auvio, RTL Play, Amazon Prime Video, etc. "L'ambition est évidemment de remplacer à terme tous les anciens décodeurs par des nouveaux", souligne Christophe Dujardin, Chief Consumer Officer (CCO) d'Orange Belgique.

Où se situent Proximus et VOO par rapport à cette stratégie qui vise à s’adapter aux usages des clients? On fait le point chez les deux concurrents majeurs d’Orange en Wallonie et à Bruxelles. Piqûre de rappel: tant que le rachat de VOO par Orange n’est pas avalisé les autorités de la concurrence belges et européennes, les deux sociétés restent dans une situation de concurrence.

Proximus et Scarlet: 60% de vieux décodeurs

Proximus distribue depuis septembre 2020 son décodeur V7 (pour version 7) animé par le système d’exploitation Android TV. Ce n’est pas encore un raz-de-marée au niveau du déploiement. Les vieux décodeurs V5 (2013) et V5 compact (2015) représentent toujours 60% des appareils installés chez les clients Proximus et Scarlet, la filiale low cost de l’opérateur.

Les 40% restants sont occupés par les appareils V6 et V7, "dont une majorité de V7" précise l'opérateur. Introduit en 2018, le V6 avait apporté à l'époque la sortie vidéo 4K, la possibilité de regarder les programmes Be tv, une poignée d'applications.

 Les décodeurs version 5 (2013) et version 5 compact (2015) sont encore présents en masse chez les clients Proximus et Scarlet.
Les décodeurs version 5 (2013) et version 5 compact (2015) sont encore présents en masse chez les clients Proximus et Scarlet. ©Internet

Courant 2022, "le décodeur V7 sera mis à jour vers Android 11 afin que Proximus Pickx et toutes les autres applications disponibles puissent profiter de la dernière version d'Android", précise Proximus. "Comme nous sommes constamment à l'écoute de l'expérience du client, nous adaptons continuellement l'interface, par exemple en donnant au client le choix entre différents formats EPG (Electronic Program Guide). Plusieurs adaptations permettant au client de découvrir plus facilement le contenu qui l'intéresse seront progressivement introduites au cours des deux prochaines années."

VOO, dans l’attente du rachat

"L'introduction d'un nouveau décodeur fait partie de nos réflexions", commente VOO. "Cependant, la priorité du moment est le développement de la pénétration de notre nouvelle interface VOO TV + lancée en février 2021."

En marge du déploiement de cette interface facultative, le câblo-opérateur s'appuie essentiellement sur deux anciens appareils: le VOOcorder (2009) et la box évasion (2015). Ces deux boîtiers sont déconnectés des applications de VOD (vidéo à la demande) et de SVOD (vidéo à la demande par abonnement) et de l'accès à Netflix, Amazon Prime Video, Disney, etc.

Le rachat de VOO par Orange pourrait changer la donner . Sur papier, le décodeur Android TV d'Orange pourrait remplacer à terme les anciens boîtiers. "C'est beaucoup trop tôt pour évoquer un tel scénario", estime Christophe Dujardin, Chief Consumer Officer (CCO) d'Orange Belgique. "Ça ne fait pas partie de nos réflexions. Nous ne sommes pas encore propriétaire de VOO. Nous attendons le feu vert des autorités de la concurrence, en Belgique et au niveau européen. Il est prématuré de penser à quoi que ce soit, de penser à l'avenir de ce produit et de tous les autres produits VOO."