Proximus lance une filiale dédiée à la cybersécurité et l’intelligence artificielle

Filiale à 100% de Proximus, Ada développera des applications et des solutions dans deux secteurs cruciaux, l’IA et la cyberdéfense.

Georges Lekeu
Proximus lance une filiale dédiée à la cybersécurité et l’intelligence artificielle
La ministre des Télécommunications Petra De Sutter a assisté à la présentation de la filiale Ada de Proximus, en compagnie de Guillaume Boutin (CEO) et Stéphanie Cox, directrice de la nouvelle entité. ©Olivier Pirard

Les cinquante experts de la nouvelle filiale Ada de Proximus se focaliseront dès le 1er avril 2022 sur l'intelligence artificielle (IA) et la cybersécurité. D'ici trois ans, l'opérateur télécoms espère tripler les effectifs de son centre d'excellence qui fonctionnera initialement comme "une start-up de haute technologie, avec des valeurs d'inclusion, de cocréation, de collaboration, de responsabilisation et d'agilité", dixit le CEO (directeur général) de Proximus, Guillaume Boutin.

«De plus en plus d’attaques»

"L'intelligence artificielle, souligne Petra De Sutter (Groen), la ministre fédérale des Télécommunications, jouera un rôle essentiel pour créer un avenir plus durable, notamment grâce à l'optimisation de la consommation énergétique, aidant ainsi à atteindre l'ambition climatiquement neutre de l'Europe d'ici 2050. Les soins de santé et la mobilité devraient, eux aussi, s'améliorer grâce à ces nouvelles technologies."

"La cybersécurité est tout aussi cruciale, poursuit-elle, comme on le voit en Ukraine où une partie de la guerre se dispute en ligne." Pour Guillaume Boutin, "c'est une course entre les gens qui nous attaquent et la réponse de nos réseaux. Le monde évolue de telle sorte qu'il y aura de plus en plus d'attaques. On doit anticiper le scénario du pire et investir au maximum pour faire en sorte que nos réseaux soient les plus sûrs possibles. Il faut aller plus vite que les hackers et montrer qu'on est plus résilients que d'autres. La maîtrise de nos réseaux est un enjeu stratégique, voire géopolitique."

Recruter les meilleurs Belges

Basé dans un premier temps à Bruxelles, dans les tours Proximus, Ada développera en première intention des solutions et des applications pour les entités du groupe: BICS, TeleSign, Proximus. "Ada va également renforcer la cyber résilience des entreprises du groupe Proximus, ajoute l'opérateur, ainsi que la sécurité des solutions et services qu'elles développent pour leurs clients."

Les ambitions à moyen et long terme d’Ada dépassent largement ce cadre. En ligne de mire: des collaborations avec le tissu éducatif, un écosystème au profit de la société belge.

"En Belgique, s'enthousiasme Guillaume Boutin, les universités et hautes écoles sont parmi les meilleures au monde dans les domaines des sciences informatiques, des sciences de l'ingénieur, des sciences exactes, des sciences du traitement de données et de la cybersécurité. Clairement, cela nous procure un avantage pour jouer un rôle sur le plan international, notamment pour faire face à la pénurie de développeurs IT. Voilà pourquoi Proximus Ada se donne pour mission d'attirer, de former et de retenir des talents belges hautement qualifiés. Ces jeunes talents vont pouvoir se développer en travaillant sur les défis les plus passionnants de ce monde en pleine numérisation."

Au service de la société

"Ada veut aussi apporter une plus-value sociétale", se réjouit Petra De Sutter. "À moyen terme", confirme Guillaume Boutin, "Ada veut contribuer à faire de la Belgique une société digitale prête à relever tous les défis. Ce qui est important pour Proximus l'est certainement pour le pays et ses infrastructures critiques par exemple."

"À côté de nos collaborations en Belgique", conclut Stéphanie Cox, managing director de Proximus Ada, "nous nous concentrerons également sur les collaborations internationales avec des universités, des instituts de recherche, des entreprises et des associations. Par ailleurs, nous comptons organiser plusieurs événements pour stimuler l'innovation et recruter des jeunes talents, dont un hackathon de l'intelligence artificielle organisé les 5 et 6 mai prochain, en coopération avec MolenGeek et Google. Proximus Ada se fixe comme objectif d'agir au service de la société pour la rendre plus innovante et plus sûre."