Alpine prépare son grand retour aux États-Unis

Quarante ans après avoir quitté le marché américain, Renault le réinvestira prochainement avec sa marque Alpine. La division sportive commence à préciser ses conditions d’arrivée aux États-Unis.

Stéphane Monsin
 Ce n’est pas tant avec l’actuel coupé A110 mais plutôt avec ses futurs SUV électriques que la marque sportive française veut séduire les États-Unis.
Ce n’est pas tant avec l’actuel coupé A110 mais plutôt avec ses futurs SUV électriques que la marque sportive française veut séduire les États-Unis.

Cela fait longtemps que les constructeurs français n’ont pas foulé le sol américain ! Citroën l’a abandonné en 1974, Renault en 1987 et Peugeot en 1991. Renault était pourtant le mieux parti: le rachat d’AMC en 1983 (quatrième constructeur américain derrière les fameux Big Three) lui permit de distribuer Jeep dans son réseau européen, mais surtout d’assembler certains de ses modèles aux États-Unis. La Renault R9 fut ainsi commercialisée sous le nom Encore, la R11 Alliance. Une nouvelle marque fut même créée pour distribuer localement la R21 et la R25: Eagle, au sein de laquelle elles prirent officiellement le nom de Medallion et Premier. Las, la mayonnaise ne prit pas et Renault renonça au marché étatsunien en 1987…

Renault n’a pas perdu de vue le marché américain

Depuis lors, la firme n’a jamais cessé de nourrir l’ambition de pénétrer à nouveau le marché automobile américain. Mais il possède des caractéristiques très spécifiques, incompatibles avec les modèles de petite taille, qui plus est diesel, marque de fabrique du Losange. Ces caractéristiques ne correspondaient pas du tout aux exigences du marché américain, où les gros SUV, les berlines imposantes et les moteurs puissants sont très prisés. Mais la roue tourne, et une autre marque, qui fait partie de la galaxie Renault, pourrait avoir ses chances: Alpine !

Alpine, le prétexte que Renault attendait ?

La division sportive/premium du groupe Renault présente actuellement un seul modèle dans sa gamme, l’A110. Cependant, la marque a l’intention de capitaliser sur les SUV électriques dans les années à venir, avec deux modèles attendus pour rivaliser avec les Porsche Macan et Cayenne. Pour montrer son ambition américaine, Alpine a annoncé prendre en compte les exigences de sécurité locales dans le développement de ses futurs modèles, incluant la taille des pare-chocs et les réflecteurs latéraux, entre autres. Pour ce qui est de la future distribution de ses modèles, la marque est actuellement en pourparlers avec AutoNation, un réseau de concessionnaires multimarques local. Il distribue plusieurs marques étrangères, et a écoulé 229 971 véhicules en 2022. Une belle aubaine pour Alpine !

Les deux SUV électriques d’Alpine sont attendus respectivement en 2025 et 2027. L’arrivée de la marque sur le continent nord-américain pourrait se faire dès l’horizon 2025-2026.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...