Diesels recalés au contrôle technique: des solutions se préparent

Face au "mini dieselgate" des contrôles techniques, Traxio met au point un programme de formation des garagistes visant à répondre aux inquiétudes des clients. Ford espère un geste de son siège européen pour obtenir un remplacement moins coûteux des filtres à particules défectueux.

Jean-Christophe HERMINAIRE
 6,3% des diesels contrôlés (à partir d’Euro 5b) sont refusés chez AutoSécurité, pour excès de particules fines.
6,3% des diesels contrôlés (à partir d’Euro 5b) sont refusés chez AutoSécurité, pour excès de particules fines. ©mat — stock.adobe.com 

Pour les propriétaires de véhicules diesels refusés au contrôle technique, il faudra bien, à un moment ou l’autre, se mettre en ordre. Certes, dans un élan de réalisme, la Région wallone a décidé d’allonger à 12 mois, au lieu de 3, le délai pour représenter un véhicule respectant les taux d’émission de particules fines. Depuis lundi, ceux qui ont reçu une carte rouge peuvent l’échanger contre une verte, avec un délai pour s’adapter jusqu’au prochain contrôle. La Wallonie (et Bruxelles suit) s’aligne ainsi sur le délai concédé en Flandre, face au désarroi de ceux qui se voyaient menacés de ne plus pouvoir utiliser, ou vendre, leur véhicule.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...