Des prix en supermarché 18 % plus chers qu’en novembre 2021: ces aliments toujours plus coûteux

En novembre, les prix en supermarché étaient 18 % plus chers qu’un an plus tôt, ressort-il d’une analyse de l’association de consommateurs Test-Achats.

Belga
Caddie supermarché courses
Faire ses courses coûte désormais 75 euros plus cher qu'en novembre 2021. ©Shutterstock

Alors que les chiffres officiels annoncent une baisse de l’inflation globale (de 12,27 % à 10,63 %) due en partie à la baisse des prix de l’énergie, celle des produits alimentaires poursuit malheureusement son ascension. Selon Test-Achats, en novembre 2022, une famille de deux personnes dépense en moyenne 488 euros par mois, soit 75 euros de plus qu’il y a un an et 11 euros de plus qu’il y a un mois.

Test-Achats a analysé quelque 3.000 produits de sept chaînes de supermarchés. Parmi les produits dont le prix a le plus augmenté, les crevettes grises arrivent en tête (+61 %), suivies des frites surgelées (+47 %). Le papier d’aluminium, les spaghettis (+41 %) et les articles en papier complètent le top 5.

De même, les légumes, la viande et les produits d’épicerie ont augmenté de 18 % en moyenne, avec certains pics d’augmentation pour les concombres (+38 %) et l’huile de friture (+37 %).

Inflation moins forte en novembre: qu’est-ce qui a diminué dans notre panier de 50 produits ?

Ces derniers mois, ce sont toutefois les produits laitiers qui ont le plus augmenté, note encore Test-Achats. Ils sont 24 % plus cher qu’un an auparavant, même si certains articles enregistrent des hausses encore plus importantes de leur prix, comme le fromage jeune (+37 %), le beurre (+33 %) ou encore le lait demi-écrémé (+32 %).

À l’inverse des lasagnes préparées, désormais 22 % plus chères qu’en novembre 2021, ou des fruits, dont la hausse du prix avoisine les 7 % par rapport à l’année passée, seuls quelques produits coûtent moins cher. Exemple avec les pommes Granny Smith (-5 %) et les cacahuètes salées (-3 %).

"La poursuite de l’inflation de notre panier nous inquiète dans un contexte où, bien que les prix de l’énergie soient en baisse, ils demeurent très élevés, et que l’hiver s’installe, forçant les ménages à augmenter leur consommation d’énergie”, a souligné Julie Frère, porte-parole de Test-Achats, citée dans un communiqué. L’organisation encourage plus que jamais les consommateurs à comparer les prix au kilo ou au litre et à être attentifs aux promotions.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...