Il vaudra mieux réserver sa place pour ce « concentré » de Salon de l’Auto, en janvier

Du 14 au 22 janvier, le 100e Salon de l’Auto n’occupera que six palais du Heysel, mais promet un concentré d’animations, notamment pour les plus jeunes. Moins d’espace, moins de dates, tarifs moins chers : il vaudra mieux réserver son créneau.

Jean-Christophe HERMINAIRE
 Moins de voitures sur des stands à l’espace réduit, mais le salon de Bruxelles se recentre sur l’essentiel.
Moins de voitures sur des stands à l’espace réduit, mais le salon de Bruxelles se recentre sur l’essentiel. ©© EdA - Jacques Duchateau 

Le Salon de l’Auto de Bruxelles va célébrer son centenaire dans un contexte économique difficile, mais avec de l’espoir et du soulagement après une traversée du désert de plus de deux ans, liée au Covid. La situation est délicate pour les constructeurs automobiles contraints à se serrer la ceinture. Et à l’ère de la digitalisation, les grandes messes de l’auto attirant la foule n’ont plus la cote.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.