Hausse des prix dans les supermarchés: ces nouvelles habitudes des consommateurs belges

Une récente enquête du bureau d’études iVOX révèle que les consommateurs belges ont modifié leur façon de faire les courses depuis la hausse du coût de la vie. Ce qui profite notamment aux magasins Aldi et Lidl.

A.Ma.
 L’inflation pousse les Belges à modifier leur comportement dans les supermarchés.
L’inflation pousse les Belges à modifier leur comportement dans les supermarchés. ©Photo News (Illustration)

Selon une enquête iVOX menée auprès de 1.000 consommateurs entre le 12 et le 19 août, l’inflation pousse les Belges à modifier leur comportement dans les supermarchés. Comment? Réponse en trois points.

1Attendre les promotions

Si les marques propres continuent de séduire toujours plus de clients, l’étude constate notamment que la majorité des Belges interrogés s’adaptent désormais aux promotions pour boucler leurs achats. Résultat des courses? 3 consommateurs sur 5 avouent attendre parfois plus longtemps avant de se rendre au supermarché.

2Combiner les offres

Autre constat: les Belges comparent de plus en plus les prix. Ainsi, la moitié des personnes interrogées indiquent qu’elles combinent plus souvent plusieurs supermarchés depuis les augmentations des prix. Et ce, afin de bénéficier des prix les plus bas à ce moment.

Toujours selon iVOX, une personne interrogée sur quatre a même complètement changé de supermarché habituel.

3Se tourner plus souvent vers les discounters

Et, parce qu’ils cherchent les prix les plus bas, les Belges - presque 60% - ont donc tendance à se tourner plus souvent vers les deux principaux discounters du pays, à savoir Aldi et Lidl.

D’après l’étude, ce sont principalement les jeunes adultes (moins de 34 ans) qui choisissent le discount. Dans cette classe d’âges, ils sont 64% à confirmer se rendre fréquemment chez Aldi ou Lidl, contre 56% des 35-54 ans et 49% des plus de 55 ans.

Autre chiffre intéressant: environ 10% des consommateurs qui n’allaient jamais dans un discounter avouent s’y rendre désormais.

Pour les Belges interrogés, le bon rapport qualité-prix des produits (64%), l’économie sur le budget (45%) et les promotions intéressantes (43%) font partie des principales raisons invoquées pour expliquer ce changement de comportement.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...