Le prix des frites va augmenter: «Il y a aussi une pénurie de sauces»

Après le prix des bières, c’est celui des frites qui devrait augmenter. Une nouvelle conséquence de la guerre en Ukraine.

La Rédaction de L'Avenir
«Si un cornet de frites coûte 2,5 euros actuellement, il pourrait passer à 3 euros», affirme Bernard Lefèvre, de l’organisation sectorielle Navefri, au Nieuwsblad.
«Si un cornet de frites coûte 2,5 euros actuellement, il pourrait passer à 3 euros», affirme Bernard Lefèvre, de l’organisation sectorielle Navefri, au Nieuwsblad. ©Fischer Food Design - stock.adob

La crise et la guerre en Ukraine continuent d’avoir des conséquences sur le prix des matières premières.

La semaine passée, L’Avenir annonçait que " la hausse des coûts d’énergie et des matières premières se répercute sur le prix des bières ". Cette semaine, c’est au tour des précieuses frites que la menace pèse.

"Si un cornet de frites coûte 2,5 euros actuellement, il pourrait passer à 3 euros", affirme Bernard Lefèvre, de l’organisation sectorielle Navefri, au Nieuwsblad.

Pour quelle raison? Depuis le début de la guerre en Ukraine, le prix de l’huile de friture s'est envolé. De trois à quatre fois plus.

Et cette mauvaise nouvelle ne s’arrête pas là. "Il y a aussi une pénurie de sauces, elles sont très difficiles à trouver", soutient Dirk Melis de Melis Events, un des acteurs de la restauration événementielle.