Porcs, poulets: le retour des farines animales

Les protéines animales transformées vont être à nouveau utilisées pour nourrir porcs et volailles. L’Europe a la mémoire courte.

Jean-Christophe Herminaire
Porcs, poulets: le retour des farines animales
Après les poissons d’élevage, les porcs vont pouvoir être nourris avec des protéines animales. ©chayakorn – stock.adobe.com

Interdites dans le fracas de la crise de la vache folle, en 1997, les farines animales reviennent en douce dans l’alimentation des animaux d’élevage. Sous une appellation différente: on parle désormais de protéines animales transformées (PAT). Ces nouvelles poudres sont fabriquées à partir de sous-produits d’animaux destinés à la consommation (pieds de porcs, têtes de volailles, cuir, peaux, plumes, os…), et jugés sains et sans risque.