L’évidence de la coiffure

Petit, déjà, Romain avait annoncé la couleur à sa mère: «Jje serai coiffeur.» Il avait vu juste. À 30 ans, le jeune homme vient d’ouvrir son propre salon de coiffure dans le quartier de ses parents.

L’évidence de la coiffure
©ÉdA

Une grande satisfaction pour celui qui a longtemps perfectionné son talent dans divers salons réputés de la région. «C’était pour moi une évidence. Jusqu’ici j’avais choisi d’acquérir de l’expérience, et depuis peu je sentais que c’était le moment. Donc je me suis lancé.» Voilà comment est né «Le Boudoir», petit salon cosy, décoré un peu à la façon des salons d’antan. «On pourrait croire qu’il s’agit du salon d’un coiffeur plus âgé. C’est volontaire. Je voulais amener cette ambiance chaleureuse, où on prend le temps, où on sirote un petit café entre les coupes.» À la différence près que le temps d’attente pour les clientes est très court.Le Boudoir Résidence du moulin de briques, 38 à Bossu. Tel: 0476/351762