Batteries domestiques : la révolution est en marche

Le groupe Daimler (Mercedes) lance lui aussi sa batterie domestique. Le mouvement grand public est en marche. Intéressant financièrement.

Albert Jallet
Batteries domestiques : la révolution est en marche
daimler-batterie-mercedes[2].jpg ©Daimler

La batterie domestique ou la batterie de foyer: ce n’est plus un effet d’annonce. Ces batteries existaient déjà mais dans l’ombre d’un prix élevé et d’une absence de marketing. En braquant les projecteurs sur sa nouvelle batterie, Tesla a changé la donne le 30 avril. En proposant un produit abordable et devenu «réel» aux yeux du grand public. Hier, c’est Daimler (Mercedes) qui a présenté sa batterie au salon Intersolar Europe, le salon consacré à l’énergie solaire. Comme Tesla, fabriquant de voitures électriques, on parle ici d’un produit fini. Si Tesla l’a déjà mis sur le marché et semble débordé par la demande, Daimler a annoncé que ses batteries seraient commercialisées à partir du mois de septembre. Mais le groupe n’a pas encore communiqué de prix.

Rappel: Tesla affiche sa Powerwall de base à 3 000 dollars (7 kWh) et sa grande sœur (10 kWh) à 3 500 dollars. Pour les professionnels du secteur: «Ce sont déjà des prix très intéressants par rapport à ce qui existe actuellement. En plus de proposer un encombrement réduit.» Mais aussi en regard de la garantie et des capacités proposées. Sur ce dernier point, Daimler franchit un palier supplémentaire avec 20 kWh.

L’intérêt de ces batteries, c’est qu’elles sont rechargeables via les panneaux photovoltaïques. L’intérêt saute aux yeux: les pics de consommation domestiques, matin et soir, ne correspondent pas aux pics de production des panneaux. La ou les batteries stockent votre production pendant ces heures-là et vous restituent l’énergie quand vous en avez besoin. On peut ainsi commencer à envisager, et non plus rêver, à l’autonomie ou une plus grande autonomie électrique par rapport aux grands producteurs et distributeurs. À noter que des unités de stockages de plus grande capacité sont maintenant proposées pour les entreprises.

À vos calculettes, il y a intérêt

Alors? Dans les mois et les années à venir, il sera impératif de se pencher sur votre facture d’électricité, avec les panneaux photovoltaïques comme condition de départ. Attention cependant, en plus du coût de la batterie (3 500€) il faut compter le prix de son installation, 500€, et l’achat d’un onduleur. Et là, on est vite à 1500€. Auquel, on ajoute la TVA. Bref, on arrive à un coût de stockage aux alentours de 0,15 euro du kWh stocké. Si on part sur une durée de vie de 10 ans pour la batterie. Durée de la garantie. Ensuite, à vous de voir l’impact financier de votre installation photovoltaïque sur votre consommation de kWh. Ça, c’est un calcul au cas par cas. Mais les installations, jusqu’à présent, demeurent profitables pour votre portefeuille.

Si vous n’êtes pas convaincu armez-vous de patience, la Deutsche Bank annonce que le prix du stockage pourrait être divisé par sept dans les cinq années à venir. À cela devrait se cumuler une baisse du prix de fameuses batteries. Bref, le secteur de l’électricité devrait subir une profonde mutation dans les cinq années à venir. Les grosses unités de production devenant ainsi nettement moins indispensables pour le marché des particuliers et pour une partie de celui des entreprises.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...