Quand les seniors s’affichent

De plus en plus de seniors se tournent vers le jeu d’acteur et la publicité. Les plus de 50 ans sont le nouveau marché exploité par les avertisseurs.

Romain van der pluym
Quand les seniors s’affichent
Portrait of a happy romantic couple outdoors. ©hannamonika – Fotolia

C’est un fait, l’âge moyen de la population augmente. Selon les estimations, d’ici 2020, plus de la moitié de la population des pays développés sera âgée de 50 ans et plus. À l’heure actuelle cette frange de la population possède déjà plus de la moitié du pouvoir d’achat.

«Dès lors, il était logique de fourrer notre nez dans cette frange des consommateurs, explique Christophe Uvroy, General Manager de Senioragency, agence de pub spécialisée dans le marché des seniors. On s'est rendu compte que les 50 ans et plus se considéraient comme exclus du système de consommation et qu'aucune réclame ne leur était directement destinée. »

«Les banques en raffolent »

Depuis lors, de plus en plus de seniors se sont lancés dans un nouveau hobby: une carrière d'acteur. Et de fait, l'image de la personne âgée engendre de plus en plus de ventes. Avant, on ne parlait que de matériel contre l'incontinence et de chaises pour escaliers. «Désormais, le senior fait vendre tout type de produit s», poursuit Christophe Uvroy.

On retrouve des personnes du 3e âge dans des publicités à caractère pratique. «Les secteurs bancaire et financier sont friands de seniors, commente Jean-François Sauvenier, directeur général de l'agence de mannequin Loonastar. C'est l'image d'assurance, d'expérience qu'ils véhiculent que les entreprises apprécient. »

Cheveux grisonnantset sourire Colgate

«Nous n'essayons pas de vendre du rêve dans nos campagnes, lâche-t-on chez Senioragency. Avec le profil des seniors nous jouons sur l'identification et la réalité. Le cliché de la bimbo blonde et le stéréotype de la beauté avant tout ne sont pas nécessaires. Nous travaillons plutôt sur l'impression de qualité de vie et du produit. »

Pour ce faire, les agences de recrutement doivent posséder un large panel de profils. Aucun phénotype précis n'est fixé et tous sont bienvenus. Pourtant, la formule magique est connue. «La beauté et la prestance sont des atouts mais les visages expressifs sont également recherchés, commente-t-on chez Loonastar. Le grand-parent actif avec les cheveux grisonnants et le sourire Colgate fonctionne très bien. »

Les sélections ont évolué. «La tranche d'âge supérieur à 75 ans est moins prisée, confie Christophe Uvroy. La génération comprise entre 50 et 70 ans est plus active, plus moderne. Elle se rapproche de notre cible commerciale .»

Pour ce qui est du recrutement, ce sont les agences de mannequin qui gèrent. Que la personne ait été repérée dans la rue ou qu’elle se soit présentée après avoir eu vent d’une possibilité de tournage, tous passent par les mêmes étapes. Shooting photo, fiche d’identité et leur profil est intégré à la base de données. Aussi simplement que ça.