De l'huile de vidange déversée devant cinq magasins Delhaize à Bruxelles, deux magasins toujours fermés

Des activistes du collectif "dHELLaize" ont déversé de l'huile de vidange devant cinq entrées de magasins Delhaize à Bruxelles dans la nuit de mercredi à jeudi, en guise de "réponse au mépris du patronat", selon un communiqué.

Belga

Les entrées des magasins Delhaize de Chazal, Hankar, Molière, Fort Jaco et De Fré ont ainsi été rendues impraticables par des activistes en réaction, notamment, à l'interdiction de piquets de grève confirmée par le tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles le 19 avril.

"Nous condamnons la justice qui se range aux côtés de la multinationale Ahold Delhaize en attaquant frontalement le droit de grève. Si les grèves sont interdites, alors les entrées deviendront impraticables", martèle le collectif.


Deux magasins Delhaize toujours fermés

La chaîne de supermarchés Delhaize maintiendra les magasins de Mons et de Flagey (Ixelles) fermés jusqu'à mardi. Tous les autres sont ouverts ce jeudi, a indiqué le porte-parole de l'enseigne Roel Dekelver.

Ces deux établissements sont les seuls à garder portes closes dans le cadre du conflit social né de l'annonce, en mars, de l'intention de la direction de franchiser les 128 magasins du réseau intégré de l'enseigne au lion en Belgique. Delhaize les maintient fermés jusqu'au 2 mai pour des raisons de sécurité après des "faits de vandalisme". La société n'a pas fourni davantage de détails.

Fin du blocage au centre de Zellik après l'intervention d'un huissier et de la police

Le barrage filtrant installé mercredi par les syndicats et les travailleurs au centre de distribution de la chaîne de supermarchés Delhaize à Zellik, dans la province du Brabant flamand, a été levé vers 09h00 jeudi. L'entreprise a fait appel à un huissier et à la police locale, a indiqué le porte-parole Roel Dekelver.

En raison de l'action, seuls quatre camions par heure pouvaient quitter le centre de distribution, entraînant des retards dans l'approvisionnement des magasins.

Une source syndicale a indiqué mercredi qu'il s'agissait d'une "action spontanée". "Le personnel montre une fois de plus qu'il n'est pas d'accord" avec la stratégie de la direction.

Le personnel et les syndicats continuent de protester contre la mise sous franchise des 128 magasins de Delhaize en gestion propre. Le dialogue social est totalement bloqué.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...