Les soldes d’hiver sont un échec, selon un sondage du SNI

Le commerce de détail fait la grimace : à une grosse semaine de la fin de la période des soldes d’hiver, le bilan ne s’annonce guère réjouissant, selon un sondage réalisé par le syndicat neutre des indépendants (SNI).

Belga
<p>Les soldes sont loin d'être le seul rendez-vous pour bénéficier de prix en baisse, puisque certaines marques ont débuté leurs ventes privées, promotions réservées aux clients identifiés, dès le lendemain de Noël</p>
Les soldes n'ont jamais décollé visiblement. ©AFP/Archives

Huit commerçants sur dix craignent d’avoir ce mois de janvier un niveau de ventes inférieur à celui enregistré l’an dernier. Et quatre commerçants sur dix avouent n’avoir vendu que 20 à 40 % de leur collection après près de trois semaines de soldes.

Malgré des réductions de l’ordre de 50 % dans de nombreux magasins, les ventes n’ont pas vraiment décollé.

Beaucoup de commerçants font en conséquence toujours face à un stock important, qu’ils doivent pourtant écouler pour pouvoir acheter et faire suffisamment de place pour la collection d’été.

”Les soldes restent importants pour beaucoup, mais ce n’est pas le grand rush que l’on pouvait espérer à cause de l’atmosphère de crise actuelle. Beaucoup de gens y regardent à deux fois avant de dépenser, soldes ou pas. Ajoutez à cela un temps plutôt mauvais qui les pousse à rester chez eux ou à se rendre dans les centres commerciaux mais pas dans les centres-villes”, analyse le SNI.

Pour éliminer ces importants stocks, le syndicat s’attend en conséquence à ce que les commerçants offrent des rabais très importants durant les derniers jours des soldes.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...