La Belgique et Engie: les coulisses d’une relation souvent compliquée

Engie est souvent accusée de faire la pluie et le beau temps sur la politique énergétique de la Belgique. Mais est-ce si facile de négocier avec le géant français ?

Guillaume Barkhuysen
Romain Veys

Les plus pessimistes n’y croyaient plus. Certains annonçaient même une "négociation impossible". Et pourtant, le gouvernement De Croo a arraché, au forceps, un préaccord permettant de prolonger la durée de vie des deux réacteurs les plus récents du parc belge.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...