Fedasil héberge 32.000 personnes malgré une capacité de 34.000 places : “L’occupation des lieux n’atteint jamais 100 %”

Le réseau d’accueil de Fedasil héberge “un peu moins de 32.000 personnes” alors qu’il a une capacité de 34.000 places, a déclaré jeudi passé le porte-parole de l’agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile, Benoît Mansy, à l’agence Belga.

Belga
 Le froid polaire met en danger la vie de centaines de demandeurs d’asile et  de sans-abris.
©BELGA 

”L’occupation des lieux n’atteint jamais 100 %” explique-t-il. “Des pièces font l’objet de travaux et sont fermées. Quelques autres sont laissées libres pour pouvoir accueillir en urgence le soir des femmes et des enfants. Certaines chambres familiales sont destinées à cinq personnes. Du coup, nous n’y plaçons, par exemple, pas de famille composée de quatre membres, car nous perdrions une place. Enfin, il existe des espaces médicaux et d’isolement en cas de contagiosité”.

La Belgique fait face actuellement à une très importante crise de l’accueil des demandeurs d’asile. Elle n’arrive pas à offrir un toit à tous ses solliciteurs et éprouve des difficultés à recruter du personnel en suffisance pour concrétiser une forte augmentation du nombre de places disponibles. Selon les estimations de Benoît Mansy, ils sont environ 3.000 demandeurs d’asile à être livrés à leur sort.

À ce propos, l’État belge a été condamné des milliers de fois par le tribunal ducour travail de Bruxelles pour non-respect de ses obligations. Il a également été rappelé à l’ordre par la Cour européenne des droits de l’homme plusieurs centaines de fois.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...