Surprenantes histoires : le dealer payait en cryptomonnaies, remettre en état la grange aménagée en villa, une faveur pour le saboteur de tracteurs

Chaque semaine retrouvez une sélection d'histoires judiciaires étonnantes racontées lors d'audiences dans des tribunaux en Wallonie.

La Rédaction de L'Avenir
agriculture recolte mais bio environnement agricole agriculteur ferme machine tracteur terre planete climat saison automne transport
L'homme avait saboté plusieurs engins agricoles. Il a bénéficié d’une mesure de faveur. ©Jean Luc Flemal

Retrouvez toutes nos sélections hebdomadaires sur notre page "Au tribunal: chroniques d’audiences en Wallonie"

Une élégante dealeuse difficile à croire: : 38 000 € retrouvés chez elle

Deux prévenus bien différents se sont installés devant leurs avocats respectifs sur les bancs du Tribunal correctionnel d’Arlon. Une élégante Arlonaise de 30 ans s’est installée devant Me François Fadeux. Avec ses yeux embués, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. De l’autre côté, un Français de 24 ans de Creutzwald (Moselle), baraqué comme un chauffeur de semi-remorques, s’est assis devant Me Hélène Michel. Ils sont accusés d’association de malfaiteurs dans une affaire de stupéfiants.

Grange aménagée ou villa de luxe ? La remise en état est exigée

Marc, un habitant d’Andenne, devait s’expliquer au sujet d’infractions urbanistiques qui n’ont échappé ni à la Ville d’Andenne ni au fonctionnaire délégué à l’urbanisme. La construction de deux bâtiments, une habitation et un abri, lui est reprochée. "J’ai aménagé la grange pour héberger mes parents lorsqu’ils reviennent de France."

L’avocat de la Commune d’Andenne faisait remarquer: "Il s’agit plus d’une luxueuse villa, possédant son propre chemin d’accès et donc potentiellement louable, que d’une grange."

guillement

"J’ai été surpris que mon client n’a pas osé parler franchement à la barre alors qu’il l’avait fait devant la police. Je lui ai demandé discrètement pourquoi, et il se trouve que les détenus ont un comité de soutien dans la salle et on peut craindre des représailles"

+ LIRE LE COMPTE-RENDU | Des Roubaisiens arrêtés pour trafic de drogues à Tournai

Du cannabis, de l'ecstasy, des champignons, du LSD etc. payés en cryptomonnaies

Dans cette affaire, le profil du dealer interpelle. L’homme, posé et réfléchi, n’a pas de casier judiciaire et travaille depuis dix ans. À l’époque du trafic, il n’était qu’un simple consommateur de cannabis. "J’ai commencé à en vendre du cannabis puis mes clients m’ont réclamé d’autres produits. J’ai fait en sorte de leur fournir. Je passais mes commandes par Internet, je les payais en cryptomonnaies. Je voyais ce trafic comme une manière de passer mon temps."

guillement

"Si le prévenu retrouve la liberté, je crains qu’on ne revive encore la même scène dans un camping avec un autre enfant naïf".

+ LIRE LE COMPTE-RENDU | Quatre ans requis pour un dangereux pédophile pour des faits commis à Tintigny


On vous raconte la suite

Coup de couteau aux bulles à verre : de la prison ferme

Le 15 avril 2022, un homme qui jetait ses déchets dans des bulles à verre de Ciney a été accosté par un individu (1973) qui souhaitait lui acheter sa voiture. Il a refusé. Trois minutes plus tard, il recevait un coup de couteau juste au-dessus du thorax alors qu’il venait de remonter dans son véhicule. Heureusement, la plaie n’a été "que" superficielle.

Pour fixer le taux de la peine, le tribunal a en outre tenu compte des "nombreux et lourds antécédents du prévenu, de sa personnalité inquiétante, de sa dangerosité manifeste et du potentiel de récidive hautement élevé." Mais aussi des propos tenus après son interpellation, en avril 2022.

Il avait saboté des tracteurs

Courant de l’année 2020, David (prénom d’emprunt) a occasionné bien des soucis à de nombreux agriculteurs qui refusaient de confier leurs terres à son fils. Les faits jugés comme établis, le prévenu a bénéficié d’une mesure de faveur.

La commande était froide et incomplète: le gérant a reçu un coup de boule

Constatant qu’il manquait de nombreux produits et que la nourriture était froide, le prévenu s’est rendu sur place avec deux autres membres de sa famille pour réclamer un remboursement ou un geste commercial. Le commerce étant fermé, ils ont tambouriné au volet, ce qui a déclenché l’alarme intrusion.

Le gérant, qui n’habitait pas sur place, est venu voir ce qu’il se passait et a reçu un coup de tête d’un des trois individus après avoir appelé la police.

Escroquerie à la viande chevaline: Quatre ans de prison et 100 000 euros d’amende pour le Bastognard Jean-Marc Decker

Des peines allant jusqu’à deux ans de prison ferme ont été prononcées contre 15 professionnels français, belges et néerlandais de la filière de la viande chevaline jugés à Marseille pour avoir introduit dans l’alimentation humaine de la viande impropre à la consommation.


Mais encore

Cinq ans avec sursis pour le bourreau d’Ogy

Pascal Delcourt était poursuivi pour avoir maltraité cruellement des dizaines d’animaux, dont une cinquantaine de chevaux saisis en 2016 et confiés aux refuges spécialisés. Les parties civiles avaient salué la fermeté du jugement qu’elles considéraient à la hauteur des faits commis. Le maquignon multirécidiviste en matière de maltraitance animale avait été condamné à quatre ans de prison ferme et à plus de 150 000 € d’amendes et frais de justice par le tribunal de Tournai en première instance, le 19 novembre 2021. Il avait fait appel de sa condamnation.

Ce 11 janvier, Pascal Delcourt a définitivement été fixé sur son sort. Il écope d’une peine de cinq ans, assortie d’un sursis probatoire pour une durée de cinq ans. Dans les conditions imposées par le jugement, il ne peut plus être propriétaire ou détenir d’animaux.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...