Près de 200 millions d'euros d'argent noir ont été déclarés en 2022

L'année dernière, les fraudeurs fiscaux ont déclaré 199,4 millions d'euros d'argent noir aux autorités. La régularisation fiscale a rapporté au Trésor public 118 millions d'euros, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd.

Belga
 Argent illustration
Image d'illustration

Une quatrième période de régularisation fiscale a débuté en 2016 et s'achèvera le 31 décembre 2023. En 2022, 313 dossiers ont été introduits. L'année précédente, on en dénombrait 342 représentant une somme totale de 451 millions d'euros, un montant poussé à la hausse par un seul gros dossier.

Si les fraudeurs fiscaux sortent de l'ombre, c'est notamment en raison du durcissement de la politique d'acceptation des banques à l'égard des fonds déposés par leurs clients. Ces derniers sont en effet tenus de pouvoir prouver l'origine de l'argent qu'ils mettent sur leur compte. Or, la Banque nationale vient de renforcer les règles en la matière, expliquent les deux journaux. L'échange international de données, grâce auquel le fisc est mieux renseigné sur les avoirs des Belges détenus à l'étranger, incite également les fraudeurs à régulariser leur situation fiscale.

Pour les revenus non prescrits fiscalement, l'amende s'élève à 25% du montant régularisé. Pour le capital prescrit fiscalement, le prélèvement grimpe à 40%.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...