Olivier Vandecasteele a arrêté sa grève de la faim partielle

Olivier Vandecasteele a arrêté sa grève de la faim partielle, a indiqué jeudi la ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib, en séance plénière de la Chambre. Son état de santé est relativement stable, mais il est amaigri.

Belga
Olivier Vandecasteele is hongerstaking gestopt
©BELGA

Le travailleur humanitaire belge est détenu en Iran depuis l'année dernière. Selon des informations communiquées cette semaine par deux agences de presse iranienne, il a été condamné à 40 ans de prison et 74 coups de fouet. Hadja Lahbib a, dans la foulée, convoqué l'ambassadeur d'Iran en poste à Bruxelles, pour la dixième fois depuis l'incarcération d'Olivier Vandecasteele. "Ces révélations n'ont pas été confirmées par l'ambassadeur", a indiqué la ministre.

Hadja Lahbib a réaffirmé que les Affaires étrangères et le gouvernement mettaient tout en œuvre pour obtenir la libération du Tournaisien et, en attendant, pour améliorer ses conditions de détention. La ministre a notamment indiqué avoir négocié personnellement le contact que le détenu a pu avoir avec sa famille le soir de Noël. L'ambassadeur belge en Iran lui a rendu visite à sept reprises, la dernière fois le 4 janvier.

Accrochée au beffroi de Tournai, une bâche géante pour soutenir Olivier Vandecasteele (vidéo)

La ministre des Affaires étrangères a également averti que toute escalade aurait des conséquences graves sur les relations bilatérales "et au-delà".

Georges Dallemagne (Les Engagés), Daniel Senesael (PS) et Marie Christine Marghem (MR) ont évoqué l'éventualité d'un voyage de la ministre en Iran. Hadja Lahbib n'a pas répondu à cette question.

"Le temps n'est plus à un dialogue diplomatique classique. Il faut se résoudre à une forme de rapport de force, c'est tout ce que régime comprend", a conclu François De Smet (DéFI).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...