10 articles pour nos abonnés à ne pas manquer ce mercredi 11 janvier

Les entreprises wallonnes boudées par les zones de police, de plus en plus de voitures partagées, un nouveau mystère à Beauraing... Notre sélection de 10 articles pour nos abonnés.

La Rédaction de L'Avenir
 Les individus avaient déjà pris la fuite quand la police est intervenue.
Selon l'analyse faite sur la zone de police des Ardennes brabançonnes, les entreprises wallonnes n'ont décroché que 29,1 % des marchés publics passés ces 4 dernières années. ©- 

« Les marchés publics que passent les zones de police échappent à la Wallonie »

Est-ce bien "normal" que les marchés publics bénéficient plus aux entreprises des autres régions qu’aux entreprises wallonnes ? Conseiller de police et échevin à Grez-Doiceau, Pascal Goergen (DéFI) a analysé les 127 marchés publics passés entre 2019 et 2022 par la zone de police des Ardennes brabançonnes (Beauvechain, Chaumont-Gistoux, Grez-Doiceau, Incourt).

"J’ai pu croiser toute une série de données et surtout retirer à partir de ces précieuses informations des résultats riches en enseignements. Ce travail – un véritable travail de fourmi – pourrait être également réalisé dans les autres zones de police en Wallonie. Mis ensemble, tous ces chiffres pourraient conduire à des enseignements similaires (ou non) et dans l’affirmative, cela pourrait constituer une véritable remise en question de notre manière de travailler dans nos zones de police en Wallonie en matière d’organisation et d’attributions de marchés publics, le but étant d’en faire bénéficier plus d’entreprises wallonnes."

Deux réacteurs prolongés issus d’un parc nucléaire très diversifié

Si les sept réacteurs du parc nucléaire belge sont à eau pressurisée, ils ne sont pas tous de même conception ni de même puissance. Tihange 3 et Doel 4 sont les réacteurs les plus récents. Ils ont été construits à partir de 1978 par un consortium formé par les ACEC, Cockerill et Westinghouse. Ils ont été mis en service en 1985.

Mais tous les réacteurs belges ne sont pas basés sur les technologies de l’américain Westinghouse. Ainsi, Tihange 1, Tihange 2 et Doel 3 ont été développés en collaboration avec le géant français Framatome. "Les Belges ont été extrêmement prudents dans leur approche nucléaire", analyse l’ancien directeur de la CREG, Dominique Woitrin, qui participa en tant qu’ingénieur à la conception des centrales de nos centrales. "Ils n’ont pas voulu mettre tous leurs œufs dans le même panier. Et ils ont eu entièrement raison. Surtout lorsqu’on constate aujourd’hui l’effet de série au niveau des problèmes connus par la France."

Augmentation du nombre de voitures partagées Cambio en province de Namur

Hausse des prix de l’énergie, du carburant, des matières premières… La voiture personnelle, autrefois symbole de liberté, coûte toujours plus. Un contexte qui s’est traduit par une forte croissance du service de carsharing Cambio l’année dernière.

Appel à témoins autour des mystères de Beauraing: une étrange croix et le viaduc de Thanville

Pour éclairer les derniers secrets du viaduc de Thanville mais aussi la présence au Castel d’une mystérieuse croix d’occis, les historiens locaux lancent un appel à témoignages.

Prison de Sugny (Vresse) : la question de l’emploi local se pose

Une porte-parole de la Régie des Bâtiments le confirmait il y a quelques jours, la future prison de Sugny, prévue dans le "Masterplan prisons" décidé par le gouvernement fédéral en 2015, sera bel et bien construite sur une partie de l’ancienne base OTAN de Sugny. Aux dernières nouvelles, le chantier devrait débuter en 2024 et durer deux ans.

Plus de 300 détenus et environ 260 emplois. C’est ce dernier point qui intéresse évidemment les autorités vressoises.

Le domaine de la Claire Fontaine, à La Roche fait peau neuve après 3 générations

Adrien Son fait partie de la troisième génération de la famille qui exploite l’hostellerie la Claire Fontaine à La Roche. Une mention qui est loin d’être anodine dans son chef, à l’aube du grand chantier qui attend l’établissement dans les prochains mois. "Nous voulons rester une structure familiale, authentique, bien ancrée dans notre image ardennaise, dans un environnement exceptionnel, en pleine nature", nous explique-t-il. Il ajoute: "Après plusieurs années d’étude sur le projet architectural et sur les attentes de nos visiteurs, nous voilà fin prêts. Nous allons vers un lieu alliant confort, équipements modernes et atmosphère que seuls les bâtiments chargés d’histoire peuvent offrir."

La notion de "boutique hôtel", soit une structure qui mise sur le service, le qualitatif, à taille humaine et ne dépendant pas de grandes chaînes, est mise en avant par Adrien Son qui souligne: " Nous voulons garder notre âme et l’âme des lieux."

Ciney: les Féeries du centre cherchent la formule magique

La première édition des Féeries du centre avait commencé le 3 décembre et s’est achevée ce dimanche 8 janvier sur la Place Monseu, soit 32 jours d’ouverture. Petite sœur des Féeries du parc, l’animation du centre a été conçue pour les enfants avec des installations lumineuses grandioses, mais surtout une patinoire de glace de 200m².

Pour rappel, les Féeries du Centre n’avaient pas encore commencé que la patinoire faisait déjà parler d’elle. La minorité communale Écolo regrettait la mise en place d’un système aussi énergivore, à une période où les crises climatique et énergétique invitent plutôt à la sobriété. Au même moment, d’autres communes avaient d’ailleurs fait le choix de ne plus en installer.

La patinoire a rassemblé 300 personnes par jour. Les commerçants valident l’événement mais restent dubitatifs sur les retombées.

Mathieu Bronfort a ouvert son activité de vente de colis à Ferrières : de l’étable à la table (vidéo)

Il n’a pas le temps de s’ennuyer. Brûlant les étapes, l’éleveur Mathieu Bronfort inaugure, à seulement 25 ans, son entreprise de vente de colis sur réservation dans la ferme familiale de Xhoris (Ferrières), route de Harzée.

Quevaucamps : un complexe de padel en projet le long de la N50

La non-reconduction de son contrat avec les TEC avait scellé le sort de l’autocariste privé Geenens, à Quevaucamps. Plus de trois ans après la fermeture du dépôt de la rue de Tournai (N50), le site d’un peu plus de 53 ares devrait retrouver une nouvelle affectation.

Son propriétaire, à la tête d’une entreprise de construction, a déposé au nom de la société Geenens une demande de permis afin d’y édifier trois terrains de padel.

Le projet est actuellement soumis à enquête publique.

Anderlecht: "Verbruggen est prêt à devenir le numéro 1"

"Si j’espère que j’aurai ma chance plus souvent en 2023 ? Bien sûr !" Bart Verbruggen ne s’attendait pas à ce que ses objectifs soient atteints seulement 15 jours après ses propos tenus dans les couloirs du stade de Charleroi. Le jeune néerlandais nous confiait également être de moins en moins patient.

La direction d’Anderlecht a fait une partie du travail pour lui en prenant la décision de mettre Hendrik Van Crombrugge sur le marché des transferts. Propulsant, de ce fait, Verbruggen entre les perches avec un nouveau statut de titulaire.

À 20 ans, la tâche n’est pas aisée. Surtout dans un club instable. Bart Verbruggen est-il prêt à relever le défi ?

Notre sélection de vidéos

Les sorties cinéma du mercredi 11 janvier 2023

Quelle météo pour ce week-end ?

Des passages à batraciens le long du bois de Howardies (Brunehaut)

Nouveau record : Près de 110 tonnes de cocaïne saisies en 2022 à Anvers

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...