Hadja Lahbib se dit "pleinement à sa place" au sein du MR

La ministre des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, a clairement affiché dimanche son appartenance au MR alors qu'elle avait entamé en juillet dernier sa carrière politique sans carte du parti.

Belga
Foreign minister Hadja Lahbib delivers a speech at the new year's congress of the French speaking liberal party MR Mouvement Reformateur, in Marcinelle, Sunday 08 January 2023. For the MR, this year is marked by the 30th anniversary of the European Union. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Hadja Lahbib

"Aujourd'hui, je me sens pleinement à ma place parmi vous et prête à défendre les valeurs qui sont les nôtres", a-t-elle affirmé lors d'un congrès du Mouvement réformateur sur le site de l'ancien charbonnage du Bois du Cazier à Marcinelle (Charleroi) qui a rassemblé plusieurs centaines de militants, de mandataires et de ministres libéraux.

"Je me sens libérale, une femme libérale, comme Simone Veil (l'ancienne ministre française de la Santé et ex-présidente du Parlement européen), la mère de la loi pour la dépénalisation de l'avortement dans l'Hexagone et figure de la lutte contre les discriminations faites aux femmes" et "comme Sophie Wilmès", qui fut la première femme à occuper le poste de Premier ministre et de ministre des Affaires étrangères "et qui a su gérer la pandémie (de coronavirus) avec beaucoup d'humanité", a ajouté Mme Lahbib.

L'ancienne journaliste a également cité des grandes figures du libéralisme, comme l'ancien président du PRL et ministre Jean Gol, l'ex-vice-Premier ministre puis commissaire européen Louis Michel, l'ancien Premier ministre libéral Walthère Frère-Orban (1812-1896), Jean Rey (président de la Commission européenne de 1967 à 1970) et Georges-Louis Bouchez.

Désignée comme cheffe de la diplomatie le 15 juillet dernier par le président du MR, Georges-Louis Bouchez, pour succéder à Mme Wilmès, Hadja Lahbib avait initialement affirmé n'être "ni de gauche, ni de droite, mais fondamentalement libre", assurant qu'elle restait "capitaine de son âme".

Elle a toutefois pris en novembre dernier sa carte de membre du MR, à la satisfaction de la section schaerbeekoise du parti qu'elle a rejointe.

"Aujourd'hui, oui, je me sens pleinement à ma place, à vos côtés pour défendre les valeurs qui sont les nôtres, en Belgique, à l'étranger et au sein aussi de l'Union européenne," a ajouté la ministre en rappelant que la Belgique prendra dans un an, au premier semestre 2024, la présidence tournante du Conseil de l'UE.

"Ce sera un rendez-vous très important, une occasion unique pour appuyer le rayonnement de la Belgique dans la communauté internationale", a encore dit Hadja Lahbib devant une assistance qui comprenait notamment le président du Conseil européen, Charles Michel.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...