Se prémunir contre les mauvaises surprises

Les pièges sont nombreux surtout quand vous n'avez pas les connaissances techniques suffisantes pour juger de l'état du bien que vous convoitez. La maison est-elle saine? Il arrive fréquemment que des maisons anciennes connaissent des problèmes d'humidité et les propriétaires pourraient les cacher. Il faut néanmoins garder à l'esprit qu'un bien acquis, reste acquis car le vendeur n'est pas obligé de donner des garanties quant à son état. Il est néanmoins tenu d'informer l'acquéreur des défauts dont il aurait lui-même la connaissance. Dans la pratique, il est difficile de se retourner contre le vendeur pour des défauts non-apparents. L'acquéreur a donc tout intérêt à ne pas se précipiter pour signer un compromis de vente, même si d'autres candidats se pressent au portillon. Il est fortement conseillé de visiter le bien à plusieurs reprises et de se faire accompagner par une personne compétente, un architecte ou un entrepreneur par exemple.

D.N.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...