”Le risque d’évasion d’Abdeslam très clair” : le rapport de police justifiant la fouille anale est sans équivoque (vidéo)

Oui, le rapport de l’analyse de risques de Salah Abdeslam, l’un des accusés au procès du 22 mars 2016, justifie, selon la police fédérale, des mesures drastiques : fouille anale, vue cachée pendant le transfert… Le risque de tentative d’évasion d’Abdeslam, avec ou sans aide de l’extérieur, “paraît très clair”.

Thomas Longrie
BRUSSELS, BELGIUM - DECEMBER 06 : Salah Abdeslam pictured during The Trial of the attacks of Brussels. On March 22 2016, 32 people were killed and 324 got injured in suicide bombings at Zaventem national airport and Maalbeek / Maelbeek metro station on 06, 2022 in Brussels, Belgium, 06/12/2022 ( Photo by Didier Lebrun / Pool / Photonews
Selon la police, Abdeslam représente un danger de fuite d'évasion. ©DLE

L’analyse de risques individuelle et quotidienne de Salah Abdeslam, l’un des accusés détenus au procès du 22 mars 2016, pour justifier les mesures de sécurité prises lors du transfert des accusés de leur prison au palais Justitia, ordonnant aussi la fin des fouilles à nu avec génuflexion de manière “systématique”, est sans équivoque. Oui, Salah Abdeslam représente clairement un danger de fuite, selon le rapport de la police fédérale.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...