Prolongation du nucléaire: le fédéral poursuit ses négociations avec Engie… sans délai précis

Le gouvernement fédéral a repris lundi les négociations avec le groupe énergétique français Engie, en vue d’un accord complet sur la prolongation de 10 ans de la durée de vie des deux réacteurs les plus récents du parc nucléaire belge. L’objectif était d’avoir cet accord bouclé avant la nouvelle année, mais les deux parties n’y sont pas parvenues. Il est difficile désormais d’estimer quand elles parviendront à pleine entente.

Belga
BRUSSELS, BELGIUM - DECEMBER 23 : Council of  Ministers of the Federal Government, Tinne Van der Straeten (Groen), Energy minister pictured on DECEMBER 23, 2022 in Brussels, Belgium, 23/12/2022 ( Photo by Philip Reynaers / Photonews
Tinne Van der Straeten. ©PRE

Le fédéral avait souligné samedi que le but reste d'"aboutir rapidement". Engie doit également avoir le temps de planifier les travaux nécessaires.

Samedi, le Premier ministre Alexander De Croo et la ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten ont reçu le feu vert du kern pour continuer les négociations, l’avis partagé étant qu’il vaut mieux un bon accord qu’un accord précipité.

Les discussions se concentrent sur trois axes interconnectés, déjà identifiés dans la lettre d’intention de juillet : la prolongation en elle-même, la structure qui devra être créée par Engie et l’État pour exploiter les centrales, et le coût lié à la gestion des déchets nucléaires.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...