Belgique: les avantages fiscaux pour booster le passage à l’électrique réduits en 2023

Hybrides rechargeables et bornes de recharge n’auront plus le même soutien du Fédéral au 1er janvier 2023 en Belgique.

La Rédaction de L'Avenir
 Le gouvernement veut accélérer le déploiement de bornes de recharge en annonçant la fin de l’aide.
Le gouvernement veut accélérer le déploiement de bornes de recharge en annonçant la fin de l’aide. ©JeanLuc – stock.adobe.com

Pour inciter les automobilistes à passer à l’électrique, les autorités avaient mis en place des incitants. Certains vont être réduits à partir du 1er janvier. À commencer par l’avantage fiscal pour l’installation de bornes de recharge électrique, tant pour les particuliers que pour les entreprises.

Introduit par le gouvernement fédéral en septembre 2021 pour permettre une croissance accélérée de l’infrastructure de recharge des voitures électriques dans notre pays, l’avantage fiscal pour les particuliers, qu’ils soient propriétaires ou locataires, passera ainsi de 45 à 30% au 1er janvier 2023, puis à 15% au 1er janvier 2024. Selon le ministre fédéral des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V), cet avantage est progressivement supprimé afin d’inciter les gens à investir rapidement.

Flambée des prix: enfin l'accalmie en 2023?

Le montant pour lequel un abattement fiscal peut être accordé est toutefois limité à 1 500 euros par borne de recharge et par contribuable. La station de recharge doit en outre être "intelligente" et ne peut utiliser que de l’électricité verte.

Les entreprises sont également encouragées à installer des bornes de recharge par une déduction accrue des investissements. Pour elles, l’avantage sera réduit de 200 à 150% au 1er janvier 2023. Leur infrastructure de recharge doit également être accessible aux autres utilisateurs pendant une partie de la journée.

Hybrides: déductibilité rabotée de 50%

Autre changement notable, la déductibilité fiscale des frais d’essence ou de diesel sera limitée à 50% pour les nouveaux véhicules hybrides rechargeables commandés à partir du 1er janvier. L’objectif du gouvernement est de rendre la mobilité plus verte et d’encourager l’utilisation de ces véhicules en mode électrique.

Le régime actuel de déductibilité fiscale continuera cependant à s’appliquer pour les hybrides achetées avant le 1er janvier 2023.

Huile de palme bannie des biocarburants

Mobilité toujours mais plus polluante cette fois: l’usage de l’huile de palme sera banni dans le secteur du transport à partir du 1er janvier. L’huile de palme et l’huile de soja sont parfois mélangées au diesel et constituent en principe un biocarburant. Mais ce dispositif est à l’origine d’une déforestation à grande échelle. L’huile de soja sera, elle, interdite à partir de juillet 2023. Plus globalement, c’est l’ensemble des biocarburants de première génération, basés sur des cultures vivrières et fourragères, qui devraient prochainement être interdits.

Bonne nouvelle pour votre argent: les taux des comptes d'épargne repartent à la hausse
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...