Coronavirus: la Commission européenne conseille aux États membres de renforcer les procédures de test

La recrudescence des cas de contamination au coronavirus en Chine inquiète la Commission européenne. L'instance appelle les États membres à anticiper et à renforcer les procédures de dépistage du Covid.

Belga
FILE - A nurse administers a COVID-19 test outside the Salt Lake County Health Department, Tuesday, Dec. 20, 2022, in Salt Lake City. On Friday, Dec. 30, 2022, The Associated Press reported on stories circulating online incorrectly claiming an at-home rapid test that can detect both the coronavirus and influenza A and B is proof that COVID-19 and flu are the same disease.(AP Photo/Rick Bowmer, File)
Photo prétexte ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

La Commission européenne a demandé aux États membres de revoir et d'éventuellement renforcer les procédures de test pour le coronavirus et la détection des nouveaux variants. La vague de contaminations massive qui touche actuellement la Chine a engendré des inquiétudes au niveau international quant à la possible propagation d'un nouveau variant. En Belgique, une réunion du Risk Management Group se tiendra la semaine prochaine.

Triple épidémie de Covid, grippe et bronchiolite: face aux symptômes similaires, un autotest permet de distinguer les virus

La Chine, qui a récemment abandonné sa politique "zéro Covid", est victime de la plus importante recrudescence de cas de coronavirus au monde. Les Chinois étant autorisés à voyager librement à partir du 8 janvier, plusieurs pays, dont le Japon, les États-Unis, l'Espagne et l'Italie, ont déjà indiqué vouloir imposer des restrictions aux voyageurs venant de ce pays.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), le problème ne se pose actuellement pas au niveau européen, car la population est globalement bien protégée grâce à la vaccination ou à une contamination antérieure. Le Centre précise également que les variants circulant en Chine sont déjà présents en Europe.

La Commission européenne exhorte désormais les États membres à revoir et, le cas échéant, à renforcer leurs procédures de dépistage du Covid et de "séquençage du génome" qui permet de détecter les nouveaux variants. "Si un nouveau variant fait son apparition, que ce soit en Chine ou dans l'Union européenne, nous devons le détecter rapidement afin de pouvoir réagir avec célérité", a déclaré la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, dans une lettre envoyée jeudi et que l'agence de presse Bloomberg a pu consulter.

Le virologue Steven Van Gucht estime qu’une “nouvelle vague de covid arrive”

La Commission "suit de près l'évolution de la situation en Chine en raison de l'augmentation alarmante du nombre de contaminations au coronavirus", ajoute Stella Kyriakides, précisant que l'impact potentiel des voyages de la Chine vers l'UE une fois que Pékin aura assoupli les conditions de voyage sera également surveillé avec attention.

En Belgique, les experts sanitaires du Risk Management Group (RMG) se pencheront sur la situation la semaine prochaine, a annoncé vendredi le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) sur Radio 1. Cette réunion devrait avoir lieu lundi après-midi. Les experts examineront comment la Belgique peut se préparer aux risques éventuels.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...