La grande majorité des PME ne prévoit pas de réduction de personnel au premier semestre: "Aujourd'hui, elles font surtout preuve de prudence"

Malgré le contexte économique difficile, plus de huit PME belges sur dix ne prévoient aucune réduction de personnel au cours du premier semestre 2023, rapporte mercredi le baromètre du prestataire de services Acerta et des organisations patronales ETION et VKW Limburg.

Belga
 Selon le Conseil Supérieur des Indépendants et des PME, l’année 2021 a été «décevante».
Ces entreprises comptent toutefois conclure davantage de contrats de travail flexibles. ©David GALLARD - Fotolia (Illustration)

Ces entreprises comptent toutefois conclure davantage de contrats de travail flexibles.

Selon les quelque 500 PME de moins de 100 travailleurs sondées, 83% affirment que leurs effectifs seront identiques ou supérieurs dans six mois par rapport à aujourd'hui. Il s'agit d'un pourcentage "étonnant" compte tenu du contexte économique agité, analyse Acerta. Les autres entreprises envisagent une réduction des effectifs.

Le baromètre souligne par ailleurs la persistance de la pénurie de main-d'œuvre. Trouver les bonnes personnes et les garder reste la principale priorité des PME interrogées, rapporte l'étude.

"Aujourd'hui, les PME font surtout preuve de prudence", commente Benoît Caufriez, directeur d'Acerta Consult. "Au cours du dernier semestre, elles ont vu moins de personnes partir que d'habitude, mais elles ne savent pas ce que l'avenir proche leur réserve. Par conséquent, elles placent également le développement des collaborateurs actuels (formations, nouveaux rôles, recyclages) en tête de leur liste de priorités."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...