Gaia appelle le gouvernement à interdire les feux d’artifice

Le Groupe d’action dans l’intérêt des animaux (Gaia) a demandé mardi, par voie de communiqué, aux ministres fédéraux de l’Intérieur, Annelies Verlinden, et de l’Économie, Pierre-Yves Dermagne, de prononcer une interdiction de vente et d’allumage de feux d’artifice à explosion. L’organisation dénonce l’effet néfaste des feux d’artifice qui engendrent chaque année des blessures graves ou la mort de nombreux animaux.

Belga
Petit feu d'artifice privé.
L’organisation félicite les autorités communales qui ont déjà pris des mesures concernant les feux d’artifice et appelle les citoyens à s’abstenir de tirer des feux d’artifice “par sens des responsabilités”. ©Stock Adobe

Gaia souhaite que les particuliers ne puissent plus se procurer de feux d’artifice et que les tirs organisés par les pouvoirs publics soient remplacés par des spectacles lumineux ou des feux d’artifice peu bruyants.

”Le gouvernement fédéral a annoncé des mesures après le Nouvel An 2022 en grande pompe, mais elles ont apparemment été rangées au tiroir”, a également déploré Gaia, rappelant qu’après la mort d’un cheval à Tongres l’année passée, Annelies Verlinden avait déclaré que “les feux d’artifice causent chaque année trop de souffrances aux personnes, aux animaux et aux infrastructures”.

L’organisation félicite les autorités communales qui ont déjà pris des mesures concernant les feux d’artifice et appelle les citoyens à s’abstenir de tirer des feux d’artifice “par sens des responsabilités”.

Certaines communes se montrent moins radicales dans l’adaptation des festivités. À Namur, le Règlement général de police stipule que tout feu d’artifice requiert une autorisation. Des analyses sont actuellement menées et le bourgmestre opte pour l’instant pour une formule hybride qui privilégie les feux à bruit contenu hormis pour les grosses festivités comme les Fêtes de Wallonie, indique son cabinet.

À Liège, les feux d’artifice sont interdits sauf autorisation spécifique conditionnée à l’utilisation d’engins à bruit contenu. Concernant Charleroi, un communiqué a été diffusé pour rappeler l’obligation d’utiliser des feux d’artifice à bruit contenu pour le Nouvel An. Enfin, à Bruxelles la possession et le tir de feux d’artifice sont totalement interdits.

Bertrand Mariage, artificier dans le Hainaut, s’offusque des plaintes de Gaia. “Je rappelle que nous parlons de sentiment de peur, et non pas de véritable maltraitance. La posture de Gaia est problématique car ils revendiquent sans même discuter avec les acteurs du milieu. J’ai du mal à comprendre les attaques répétitives envers notre secteur. La nuisance sonore est présente dans de nombreux autres domaines.”

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...