Rassemblement à Bruxelles en faveur d’Olivier Vandecasteele, condamné et détenu en Iran

Quelques dizaines de proches et sympathisants d’Olivier Vandecasteele se sont rassemblés dimanche sur la place de l’Albertine à Bruxelles. Ils dénoncent la condamnation du travailleur humanitaire belge par l’État iranien et demandent sa libération immédiate.

Belga
Protesters wear clothes reading 'Free Olivier' during a solidarity demonstration with Belgian aid worker Olivier Vandecasteele in Brussels on December 25, 2022. - Brussels officials said on December 21, 2022, that Iran had imposed 28-year jail term on Belgian aid worker Olivier Vandecasteele, stirring an already bitter debate over a stalled prisoner exchange treaty. Vandecasteele was arrested in February, 2022, and is reportedly being held in Tehran's notorious Evin prison, in conditions that Belgian justice minister Vincent Van Quickenborne has described as "inhumane". (Photo by Fran�ois WALSCHAERTS / AFP)
©AFP or licensors

”Nous sommes ici aujourd’hui pour donner une voix à Olivier. Dire à voix haute que sa vie est en danger. Pour rappeler à la Belgique qu’elle ne peut pas tourner le dos à un Belge innocent et qu’elle doit tout faire pour libérer Olivier de l’enfer dans lequel il se trouve”, a déclaré un de ses amis lors du rassemblement.

Olivier Vandecasteele est détenu depuis le 24 février en Iran. Il a été condamné à 28 ans de prison pour des motifs qui demeurent obscurs sans avoir pu bénéficier d’un procès équitable. Le Belge est détenu dans un isolement total et souffre de problèmes de santé sérieux, sans avoir accès à un avocat de son choix. Il a débuté une grève de la faim il y a cinq semaines.

Le rassemblement en ce jour de Noël vise à alerter une nouvelle fois de sa situation. Les manifestants et manifestantes, soutenus par l’organisation Amnesty International, espèrent que la Belgique pourra aboutir à un accord avec l’Iran pour permettre le transfèrement de détenus vers la Belgique. Un traité sur l’échange de prisonniers a été suspendu par la Cour constitutionnelle, mais le gouvernement prépare sa défense devant l’institution.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...