Belgique : 500 000 employés toucheront 11,08 % de salaire en plus au 1er janvier

Plus de 500 000 employés verront leur salaire augmenter de 11,08 % au 1er janvier 2023. C'est ce qu'il ressort des calculs du prestataire de services RH Acerta sur la base de l'indice santé lissé pour décembre 2022.

Belga

11,08% d'indexation au 1er janvier 2023 ! Cette énorme hausse de l'indice dépasse celle de début 2022, qui était alors aussi la plus élevée en dix ans. L'augmentation incroyable de l'indice a également provoqué un record de dépassements de l'indice-pivot. De ce fait, en un an, les traitements de fonctionnaires, les salaires de travailleurs dans le secteur des soins de santé et les allocations ont déjà été indexés cinq fois.

Indexation salariale historiquement élevée

Les plus de 500 000 Belges qui sont rémunérés selon la commission paritaire pour employés (CP 200) voient leur salaire adapté à l'évolution du coût de la vie à chaque début d'année. L'indexation des salaires à partir du 1er janvier 2023 est historiquement élevée. Sur la base des chiffres définitifs, ACERTA arrive à pas moins de 11,08 %. En comparaison, au 1er janvier 2022, l'indexation salariale des employés dans le secteur privé (CP 200) s'élevait encore à 3,58 %. Depuis l'introduction de l'indexation annuelle en janvier, 11,08 % est le taux d'indexation le plus élevé dans le secteur.

L'indexation annuelle des salaires est un mécanisme qui adapte le salaire des travailleurs au niveau du coût de la vie. Pour les travailleurs, il ne s'agit pas d'une véritable augmentation salariale mais, pour les employeurs, cela implique bel et bien une augmentation des frais salariaux totaux. Catherine Langenaeken, experte en rémunération chez Acerta Consult : « L'indexation salariale inquiète beaucoup les entreprises. Acerta reçoit chaque jour des questions pour savoir comment garder les frais salariaux sous contrôle. Les entreprises doivent tenir compte des règles sectorielles en matière d'indexation. Heureusement, les autorités fédérales prévoient une réduction de la cotisation patronale au cours des deux premiers trimestres, ce qui devrait tout de même rendre les frais salariaux un peu plus supportables. »

Baromètre des frais salariaux

La commission paritaire auxiliaire pour employés (CP 200) est un baromètre majeur pour l'augmentation des frais salariaux dans notre pays, puisqu'elle fixe les conditions de salaire et de travail minimales pour plus de 500 000 employés.

Cependant, outre la CP 200, d'autres secteurs encore possèdent aussi un système d'indexation qui prévoit une adaptation annuelle des salaires à l'inflation en début d'année. Les travailleurs de l'industrie alimentaire (10,96 %), du transport routier et logistique pour compte de tiers (10,96 %), de l'horeca (10,964 %), du commerce alimentaire (11,08 %), des assurances (11,1905 %) et de la gestion d'immeubles et des agents immobiliers (11,08 %) par exemple peuvent aussi s'attendre à une adaptation de leur salaire à l'inflation le 1er janvier.

Nombre record de dépassements de l'indice-pivot

L'inflation a été très prononcée en 2022. Ainsi, nous avons enregistré un dépassement de l'indice-pivot à pas moins de 5 reprises en l'espace d'un an. Compte tenu des perspectives du bureau du plan, un tel nombre de dépassements ne sera plus d'actualité en 2023. Le premier dépassement de l'indice-pivot est prévu en avril 2023.

Catherine Langenaeken : « L'économie a fait face à une forte inflation à la suite notamment des prix très élevés de l'énergie et de la perturbation des chaînes d'approvisionnement, de sorte que les entreprises ont surveillé de près leurs coûts et leurs frais salariaux. Par ailleurs, la pénurie de main-d'œuvre sévit toujours sur le marché de l'emploi. Nous constatons que le plus grand défi RH pour les PME reste la rétention, ce qui est un signal positif. Cela montre que les entreprises appliquent une vision à long terme et ont entrepris la transition pour devenir un employeur durable. Les entreprises qui rencontrent vraiment des difficultés financières disposent aussi de solutions pour réduire leurs frais. »

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...