Des sprays buccaux permettent-ils de fausser les tests cannabis de la police ? Le verdict de l’expert

Sur internet, des sprays sont vendus à destination des consommateurs de cannabis et d’autres drogues. Ils permettraient aux conducteurs qui roulent sous influence de rester négatif aux tests salivaires. Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, estime que la procédure permet de neutraliser cet effet. Et Alfred Bernard, professeur de toxicologie à l’UCLouvain, nous donne son avis sur ces produits

Guillaume Barkhuysen
 Depuis 2010, la police peut imposer des tests salivaires aux conducteurs.
Depuis 2010, la police peut imposer des tests salivaires aux conducteurs. ©Photo News

En Belgique, la conduite sous influence de drogue fait l’objet d’une tolérance zéro. À l’approche des fêtes, les contrôles s’intensifient d’ailleurs sur le bord des routes.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...