bpost : augmentation des tarifs pour les timbres-poste et les colis à partir du 1er janvier 2023

bpost augmentera ses tarifs de 15% en moyenne dès le 1er janvier. Le prix du timbre non prior augmente de 16,8% alors que le timbre prior augmente de 14,8% par rapport à 2022, annonce jeudi dans un communiqué l’IBPT.

Belga
 Image d’illustration
Image d’illustration ©EdA - Jacques Duchateau

Le régulateur précise que ces augmentations sont conformes à la législation postale applicable qui autorise des hausses tarifaires allant jusqu’à près de 30%.

Le timbre non prior affichera un tarif unitaire de 1,39 euro l’an prochain. Par rapport à 2019, lorsque le timbre non prior à 0,95 euro a été introduit, le prix aura déjà augmenté de près de moitié (46,3%). Quant au prix du timbre prior, il s’affichera à 2,17 euros, triplant ainsi sa valeur depuis 2017.

Les envois internationaux connaîtront également des augmentations tarifaires l’année prochaine jusqu’à 21%, tout comme certains colis nationaux. Ainsi, le colis le moins cher (0 à 2 kilos) augmentera de 14,6%, passant d’un tarif unitaire de 4,4 à 5,04 euros. Un envoi recommandé national sera 12,2% plus cher, passant de 7,53 euros cette année, à 8,45 euros à partir du 1er janvier.

En six ans, le "panier des petits utilisateurs", comprenant les lettres et colis standard nationaux et internationaux pour les particuliers et pour les petits professionnels, est déjà devenu en moyenne 73,5% plus cher, observe l’Institut des services postaux et des télécommunications.

"Ces fortes augmentations de prix permettent à bpost de continuer à générer des marges élevées sur ce panier, malgré une forte baisse des volumes."

La différence se creuse par rapport aux tarifs pratiqués chez nos voisins puisqu’aux Pays-Bas, le tarif du timbre prior n’augmentera que de 5,2%, à 1,01 euro. En France, le timbre prior laissera la place à une forme hybride électronique, mais le timbre non prior (D+3) restera disponible à 1,16 euro.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...